4 000 milles nautiques et 18 sites de recherche. L’océanographe part en croisière

40 jours de mer, 18 sites de recherche, de la mer Baltique à la mer du Nord en passant par l’océan Atlantique, les eaux territoriales de la Pologne, l’Allemagne, la Hollande, la France et l’Espagne. À propos d’un voyage de recherche conjoint Océanographe et la campagne océanographique ont été racontées le vendredi 6 mai par le Dr. Anna Jurkowska-Zeidler – Vice-recteur pour la coopération internationale à l’Université de Gdańsk.

En décembre 2021, le cœur du consortium SEA-EU battait à Gdańsk. Toute la réunion de l’alliance s’est tenue ici pour la première fois. A l’occasion, à l’initiative du recteur de l’UG, prof. Piotr Stepnowski, nous avons décidé de proposer une campagne de recherche conjointe sur Oceanograf, c’est-à-dire notre unité principale proposant des équipements pour mener des recherches multidisciplinaires en mer – dit le Dr. Habitude. Anna Jurkowska-Zeidler.

SEA-EU (European University of the Seas) est une alliance de six universités européennes et côtières de Gdańsk, Cadix, Brest, Kiel, Split et Malte. Il a été créé pour mettre en œuvre la vision d’une université maritime européenne internationale, multiethnique, multilingue et interdisciplinaire avec une coopération scientifique internationale, l’innovation et le transfert de connaissances. Le principal domaine de recherche des membres de SEA-EU est le développement durable du secteur maritime. Ainsi, la priorité et l’objectif sont la recherche et l’activité économique, ainsi que la tradition culturelle liée à la mer, à travers la coopération avec le monde des affaires, les agences de recherche, les autorités, les fondations et les établissements d’enseignement.

Nous voulons visiter Kiel, Brest et Cadix une par une. Le groupe scientifique changera chaque épisode, dans chaque port. Toute la famille SEA-EU se réunira à Kiel, et à Cadix aura lieu la croisière internationale SEA-EU – la ville, en tant que chef de file du projet, prévoit également la visite de représentants de la Commission européenne lors d’une croisière d’une journée et d’un grand média événementiel dédié à l’Océanographe et à l’idée d’universités européennes – suite dr hab Jurkowska-Zeidler ajoutant que le voyage offre une bonne occasion de promouvoir l’Alliance et de présenter des activités conjointes dans le domaine de la recherche marine.

L’expédition offshore, qui débutera fin mai, a impliqué 43 scientifiques marins et étudiants de l’Alliance pour aborder des sujets de recherche sur l’accumulation de gaz à faible profondeur dans les sédiments du plateau continental, la qualité de l’air dans les zones côtières européennes et les études comparatives à grande échelle de la pollution dans eaux côtières européennes. . L’équipage permanent du navire sera de 9 personnes.

Un navire de recherche moderne

Océanographe est l’une des unités de recherche les plus modernes battant pavillon polonais, équipée d’appareils spécialisés pour la recherche interdisciplinaire sur l’environnement de la mer Baltique. Le navire a été construit au chantier naval Nauta Remontowa et officiellement baptisé en juin 2016.

En raison du large champ de recherche qui sera mené dans l’unité (recherche biologique, chimique, physique et géologique de la mer), celle-ci combine plusieurs fonctions de recherche et d’enseignement. En plus des laboratoires spécialisés à l’intérieur du navire et d’une salle de séminaire multimédia pour les étudiants, il y a aussi un lieu d’observation des mammifères marins et des oiseaux à bord.

Océanographe il mesure 49,5 m de long et 14 m de large et peut atteindre une vitesse de 12 nœuds. Le port d’attache de l’unité est Gdynia. Le navire est également adapté à la pêche. À cet effet, des dispositifs de pêche (treuils de chalut et de filet) ont été installés sur le pont de travail arrière ouvert. Il y a aussi un entrepôt de poisson avec une machine à glace.

Il y a neuf cabines doubles à bord, une cabine simple pour le directeur du voyage scientifique, la cabine du capitaine, la cuisine, le dortoir, les garde-manger, la buanderie avec salle de séchage et un cellier pour les provisions. Toutes les cabanes résidentielles sont équipées de blocs sanitaires et de moniteurs connectés à un réseau informatique.

AL, relais (UG)

Photo : Sławomir Lewandowski / PORTALMORSKI.PL

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.