action d’équipe au Canada, qui s’est moqué de l’Italie en quart de finale. Ce soir Franzoni, Della Vite, Mathiou, Sola…

L’équipe locale a triomphé à Panorama, battant l’Autriche d’Egger en finale. Skoda azzurrini, mais aujourd’hui il y a une double grosse chance avec un slalom énorme et féminin : l’Italie offre au moins quatre cartons de médailles…

C’était le jour de l’épreuve par équipe aux Championnats du monde juniors et lors de la tournée à domicile à Panorama, c’est le Canada qui a triomphé dans l’équipe parallèle.

L’équipe nord-américaine de Justine Lamontagne, Etienne Mazellier et Raphael Lessard, tirée par Cassidy Gray, a battu l’Autrichienne Magdalena Egger en finale et a remporté la quatrième médaille en tant de courses (2 d’or et 2 d’argent), tandis que la Suisse a battu en appel aux États-Unis pour le bronze.

Le principal protagoniste devait être l’Italie avec un quatuor de qualité tel que Beatrice Sola, Annette Belfrond, Filippo Della Vite et Gianlorenzo Di Paolo, et comment cela pourrait être analysé en regardant le tableau de bord final, après un confortable 4: 0 dans le match. le deuxième tour avec la Slovaquie, le quatrième contre l’équipe locale n’était que l’obstacle le plus difficile. C’était un combat quand le score final de 2: 2 et le succès des deux bleus n’ont pas suffi au total de seulement 8 centimes.

C’est dommage, mais pour l’Italie, c’est peut-être l’avant-dernière journée la plus intéressante de ce championnat du monde, qui comprend aujourd’hui le slalom géant masculin et féminin, même si quatre médailles sont déjà arrivées.

Ça commencera ce soir à 17h avec le 1er départ (le 2ème est prévu à 20h15), un défi entre les barres étroites des filles : les principales favorites sont Rosa Pohjolainen et Emma Aicher, qui partent avec les numéros 2 et 3 après Zrinka Ljutic, une très jeune Croate qui tentera d’entrer dans la lutte comme les Suédois Bostroem Mussener et Ceder. La championne en titre, bien qu’elle revienne d’une saison pas exceptionnelle, est notre Sophie Mathiou, qui partira dixième, devant la Française Marie Lamure (n°12), combinée en or et très dangereuse, Magdalena Eggerová, 14 ans, et Beatrice Sola, une bricole. . 15 et avec beaucoup d’ambitions compte tenu de ce qui a été fait dans l’hiver qui se termine. Annette Belfrond (n°18) et Alice Calaba (38 ans) concourent également pour l’équipe bleue.

Après un géant masculin (deux courses à 18h15 et 21h30) avec Nora Alexander Steen Olsen, encore plus compétitive en slalom, mais aussi effrayée chez les géants, qui ouvrira la course devant Philippe Della Vite, qui vise résultats maximaux. . Avec le n°3 américain Isaiah Nelson, doré en super-g, puis avec le 4e Giovanni Franzoni pour chercher des médailles au poker et comparer comme il y a 12 mois à Bansko avec l’Autrichien Lukas Feurstein (n°5), qui était d’or en Bulgarie avant l’actuel leader de la Coupe d’Europe.

Autre géant de qualité, le Français Thomas Lardon (dossard 6), mais il faudra aussi faire attention à Joshua Sturm avec le numéro 10 devant Simon Talacci, le troisième des six bleus au départ. En fait, avec le 15e, nous verrons Gianlorenza Di Paola, avec le 50e Tommaso Saccardi et le 55e Marco Abbruzzese, une belle médaille d’argent combinée.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.