Aide régionale à l’investissement | Deloitte

informations générales

Dans le cas de la réalisation d’un nouvel investissement, il convient de vérifier si une commune particulière a émis une résolution prévoyant l’exonération de la taxe foncière pour les entrepreneurs réalisant un nouvel investissement.

Selon l’art. 7 s. 3 de la loi du 12 janvier 1991 sur les taxes et redevances locales (UPOL), le conseil municipal, par délibération, peut introduire d’autres exonérations spécifiques pour les entrepreneurs, en tenant compte des dispositions relatives aux aides d’État. Les conditions d’octroi de cette aide sont définies par voie réglementaire qui, dans le cas des exonérations PoN constitutives d’aides régionales à l’investissement, est le règlement du Conseil des ministres du 9 janvier 2015 relatif aux conditions d’octroi des exonérations de précompte immobilier et de taxe sur les moyens de transport. , constituant une aide régionale à l’investissement.

L’objet de l’exonération

L’assiette fiscale du PoN est, en règle générale, les terrains, les bâtiments et les structures ou leurs parties liées à la gestion d’une entreprise.

Dans le cadre ci-dessus, les exonérations PoN prévues avec les aides régionales sont plus souvent promulguées et, dans le cas des aides régionales à l’investissement, le bien exonéré doit être acquis/construit dans le cadre de la mise en œuvre d’un nouvel investissement.

Conditions d’éligibilité pour l’obtention d’une aide régionale à l’investissement sous forme de PoN

Selon l’ordonnance de 2015, pour obtenir une aide régionale à l’investissement, il faut, entre autres :

  • Faire une déclaration écrite à l’administration fiscale compétente, avant le début des travaux liés à l’investissement formes l’intention d’utiliser l’aide – en d’autres termes, l’investissement ne peut commencer avant d’avoir informé l’autorité de l’intention de le réaliserqui est lié à ce que l’on appelle « l’effet incitatif ».
  • Versement par le bénéficiaire de l’aide d’une contribution financière d’un montant d’au moins 25% des coûts éligiblesà partir de ressources propres ou de sources de financement externes, à l’exclusion des fonds publics.
  • Maintenir les investissements dans une certaine région pour une durée minimale de 5 ans et, dans le cas des PME, d’au moins 3 ans à compter de la date d’achèvement.
  • Apporter, à la suite de la mise en œuvre du projet d’investissement, augmentation nette du nombre d’employés usine par rapport à la moyenne des 12 derniers mois.
  • Confirmation du bénéficiaire, Celui-ci n’a pas fait la soi-disant « relocalisation d’entreprise ».
  • pas de dépassement appropriée pour une catégorie d’aide donnée, l’intensité de l’aide fournis dans une région donnée.


Le montant de l’exonération et la durée de sa validité

L’aide à l’investissement sous forme d’exonération PoN est octroyée à compter du premier jour du mois suivant le mois au cours duquel les travaux d’investissement ont commencé – pour ce qui concerne les éléments imposables soumis à imposition au jour du dépôt de la notification ou à la date à partir de laquelle le l’obligation fiscale résulte, conformément aux dispositions de l’UPOL – en ce qui concerne les objets d’imposition sur lesquels l’obligation fiscale est née après la date de dépôt de la demande.

La période d’exonération est déterminée dans le contenu de la résolution, le plus souvent en fonction du fait que les entrepreneurs encourent le montant approprié des coûts éligibles ou du nombre de nouveaux emplois créés – sans toutefois dépasser le mois précédant le mois au cours duquel l’entrepreneur dépasserait le l’intensité ou la valeur maximale des aides publiques pour une région donnée.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.