Ancien pilote de chasse, c’est ce que veut le financier Milan

ancien pilote de chasse, Mohammed Mahfoodh Al Ardhi (61 ans) dirige Investcorp, un fonds bahreïni qui gère un portefeuille de 37,6 milliards de dollars (le budget italien en 2022 était d’environ 30 milliards de dollars). Nous parlons de cela parce que ce riche homme d’affaires s’est concentré sur Milan.

Le fonds opère dans des secteurs tels que le capital-investissement, l’immobilier, les infrastructures, la gestion du crédit et les capitaux stratégiques et négocie dans le monde entier, y compris en Italie. De 1987 à 1989, il sauve l’entreprise de mode Gucci, payant 135 millions de dollars pour 50%. En 1993, il a pris les 50% restants avec un investissement supplémentaire de 175 millions. C’était une grosse affaire, car après avoir liquidé les comptes de la marque de mode, il l’a obtenu à la bourse de Wall Street. Une opération qui a généré plus de 2 milliards de dollars de bénéfices. Investcorp a également traité avec les groupes Riva (bateaux à moteur) et Dainese.

Le journal sportif français a rendu compte de l’intérêt pour Milan Une équipe, qui a été immédiatement reprise par les agences de presse du monde entier. La valeur du club devrait avoisiner les 1,1 milliard d’euros. Compte tenu de l’investissement initial (environ 700 millions d’euros), le fonds américain Elliott, dirigé par Paul Singer, gagnerait environ 400 millions.

« Félicitations à Milan à nouveau au sommet du championnat. Joyeuses Pâques à tous les fans et à ceux qui regardent cet événement # sempremilan », Mohammed Mahfoodh Al Ardhi a tweeté après la victoire de l’équipe de Pioli sur Gênes. Un signal envoyé à tout le milieu Rossoneri, notamment aux supporters.

Carrière militaire et études aux États-Unis

Né en 1961 à Sur, Oman, enfant, il a eu l’occasion de beaucoup voyager dans son pays auprès de son père, qui dirigeait les affaires régionales du sultan. A 17 ans, il s’engage dans Royal Air Force et a commencé ses études universitaires en déménageant au Royaume-Uni puis aux États-Unis, où il s’est spécialisé à la National Defense University de Washington, puis à Harvard, où il a obtenu une maîtrise en administration publique. Sur le chemin de sa carrière militaire, il a réussi à diriger l’armée de l’air de son pays, rôle qu’il a occupé pendant dix ans.

Sa nouvelle vie commence après sa libération des forces armées. Mohammed Mahfoodh Al Ardhi devient commerçant et dirige quelques grandes entreprises en investissant dans l’immobilier, le pétrole, le gaz et le développement des technologies de l’information, sans oublier le tourisme. Membre du conseil d’administration d’Investcorp depuis 2008, il en est devenu en 2015 le président. Il dirige également Al Ardhi Energy Services et Rimal Investment Projects, qui opèrent dans le domaine de l’extraction de pétrole et de gaz. En 2017, il était également à la tête de la Banque d’Oman. En plus des affaires et de la finance, il a également trouvé des moyens de s’amuser en écrivant des livres. Il en a signé trois : Arabs Down Under, Pearls from Arabia et Arabs Unseen.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.