Col de la Bavella – Corse, les gourmandises reprennent Romy Fuchs et Lara Neumeier

Les grimpeuses allemandes Romy Fuchs et Lara Neumeier ont répété les Délices à Punta d’u Corbu dans le Col de la Bavella en Corse. La voie multi-voies jusqu’au 8b a été fondée par Arnaud Petit et Stéphane Husson en 1992 et est considérée comme l’une des plus belles voies multi-voies de France.

Romy Fuchs, 21 ans, et Lara Neumeier, 23 ans, ont répété Délices, considéré comme l’un des multiitchers les plus beaux et les plus difficiles de France. Situé dans le granite de Bavella en Corse, le parcours de 120 mètres a été fondé par les Français Arnaud Petit et Stéphane Husson en 1992 et sorti en 2001 par Petit avec difficulté jusqu’au 8b. La ligne est restée « endormie » pendant une décennie, jusqu’à ce que Nina Caprez et Cédric Lachat ne se répètent pas pour la première fois en 2011. Depuis, ils se sont répétés plusieurs fois et tous ont confirmé la beauté de la piste.

Les alpinistes allemands ont passé 10 jours sur l’île, et après un essai routier de quatre jours, Neumeier l’a fermée lundi dernier, tandis que Fuchs l’a fermée deux jours plus tard. Ils ont tous deux vaincu tous les domaines en tant que leader.

Neumeier déclare : « Au cours des premiers jours en cabine, le parcours semblait vraiment difficile grâce à des sections de planches très dures, avec des micro grips et presque pas de supports. Cependant, nous nous sommes améliorés plus rapidement que prévu et nous nous sommes sentis plus à l’aise. chaque fois que nous l’avons essayé De plus, nous avons eu beaucoup de chance avec la météo et grâce à l’excellent travail d’équipe, nous avons tous les deux réussi dans les derniers jours du voyage. « 

Alors que Fuchs est avant tout une escaladeuse de bloc, Neumeier n’est pas une novice dans l’escalade de cette espèce et en 2018 elle a remporté une autre perle de la Méditerranée, Hôtel Supramonte en Sardaigne par Roland Larcher et Robert Vigiani.

FORMULAIRE: Épicerie fine, Bavella, Corse

Punta d’u Corbu, Col de la Bavella, Corse
Pour ceux qui veulent goûter d’autres délices de Punta d’u Corbu, nous recommandons le classique Le dos de l’elefante (6b+, 340m, Pierre D’Alboy, Pierre Faivre & Pascal Tanguy 1990), le beau Jeef (7b+ , 450m, Arnaud & François Petit, 1992), ou plus tard De rerum natura (230m, max 7c, 7a obbl, /RS2+/II Oviglia et Larcher 2010).

Partagez cet article



Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.