Cologne retire la cathédrale de son logo. Christianisme nuisible à l’image de la ville ?


Cathédrale de Cologne, photo : unsplash

Cologne veut retirer son symbole – les deux tours de la cathédrale – du logo officiel de la ville. La raison officielle est de se concentrer sur une « esthétique plus moderne ». « Mais le message envoyé ici va plus loin : l’Église et le christianisme apparaissent comme une nuisance qui peut offenser. C’est une catastrophe, selon le journal Die Welt.

Comme l’a expliqué le porte-parole de la mairie de Cologne dans une interview à la radio WDR, les changements introduits ne sont qu' »une question de simplification du logo » – ceux existants contenaient trop d’éléments pour les exigences modernes liées au domaine numérique (sites web, réseaux sociaux ). « Le logo actuel est trop complexe », a expliqué un porte-parole.

>>> Allemagne : les catholiques s’inquiètent des postulats du « voyage synodal »

L’Église catholique nuit-elle à l’image de la ville ?

« Une ébauche du nouveau logo placée dans les magazines officiels et sur le site Web de la ville indique qu’à côté de l’aigle rouge à deux têtes, il y aura juste le mot ‘Ville de Cologne’ (Stadt Koeln). « Il y manquera deux tours de la cathédrale de Cologne. Et c’est un signe dévastateur, selon Die Welt.

« Hormis le fait que les deux pignons de la cathédrale étaient beaucoup plus simples ou moins « complexes » que l’aigle : il ne s’agit pas seulement d’esthétique. La cathédrale est l’un des monuments les plus visités d’Allemagne, les gens du monde entier la connaissent comme un symbole de Cologne. Si vous ne le voyez pas, envoyez un message. Il est difficile d’imaginer que la maire de Cologne, Henriette Reker, ne le sache pas », commente Die Welt.

« Le message est le suivant : ce que la cathédrale symbolise, la culture du christianisme occidental en tant que telle, et l’Église catholique en particulier, est désormais clairement perçue par l’administration de la ville comme préjudiciable à son image », note le journal. « Quiconque efface la cathédrale de Cologne, aimée et admirée même par des non-chrétiens, la déplace dans l’ombre, dans la zone de polémiques et de conflits potentiels, (…) parce qu’elle peut déranger quelqu’un. » Comme le souligne Die Welt, la cathédrale de Cologne ne mérite pas un tel traitement. « L’identité de cette ville est inimaginable sans le christianisme. (…) Presque une personne sur trois à Cologne est catholique, plus d’une douzaine de pour cent sont protestants ».

Cathédrale de Cologne, photo : unsplash

« Le riche patrimoine historique, culturel et religieux de Cologne ne s’oppose pas à une grande ouverture et à une volonté de dialogue. Ce n’est pas pour rien que le président de la synagogue de Cologne, Abraham Lehrer, a décidé de conserver les tours de la cathédrale dans le logo de la ville », ajoute Die Welt, soulignant que la ville ne devait pas supprimer son symbole « clair et sans équivoque ». .

« Au contraire : la ville de Cologne ferait bien de continuer à s’en vanter », conclut le journal.

Vous avez lu Soutenez-nous !

Nous fonctionnons aussi grâce à votre aide. Soutenez l’activité d’évangélisation de notre rédaction !

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.