Conflit de dernière minute Russie – Ukraine, en direct Selon le gouvernement ukrainien, l’attaque russe contre la ville de Jytomyr a fait au moins quatre morts internationaux

La fille européenne de la plus grande banque de Russie est au bord de la faillite

Le régulateur bancaire de l’Union européenne a annoncé ce mardi le lancement d’une procédure de mise en faillite la principale filiale européenne de la Sberbank, la plus grande banque russe. Les actifs d’une filiale enregistrée en Autriche, qui emploie 4 000 personnes, seront couverts jusqu’à 100 000 euros, comme l’indique la législation européenne. Comité mixte de résolution de problèmesresponsable du suivi des banques en crise.

Bien que la Sberbank n’ait pas été exclue de Système d’information sur les paiements internationaux Swift, l’institution avait un sérieux problème de trésorerie car elle n’était pas en mesure d’obtenir des prêts en raison des sanctions imposées par l’Union européenne. Il n’y avait aucune possibilité que la société mère soutienne la filiale, car la banque centrale de Russie interdit ce type de transfert vers les pays sanctionnant. En revanche, le régulateur européen a indiqué qu’une solution a été trouvée pour les autres filiales que la banque russe possède en Croatie et en Slovénie,

À la demande de l’Union européenne, sept entités russes seront suspendues à Swift, a rapporté mardi l’agence Bloomberg. La liste comprend VTB (la deuxième plus grande banque du pays), Rossiya, Otkritie, Novikombank, Promsvyazbank, Sovcombank et VEB. Outre Sberbank, Gazprombank, qui est liée au géant gazier Gazprom et possède son fonds de pension, est également exclue de la liste. Les sanctions européennes n’ont pas affecté le secteur énergétique russe, dont plusieurs pays européens dépendent pour leur approvisionnement en pétrole et en gaz. (AFP)

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.