Crise à Federsci, France : DT Saguez part après 16 ans

Aux CFF, dans la Fédération française, c’est la crise, surtout depuis l’élection du nouveau président Anne-Chantal Pigelet-Grévy.
Récemment, le conseil d’administration de la fédération a nommé Pigelet-Grevy pour un renouvellement du bureau de la FIS, mais des tensions aux étages supérieurs et notamment avec le directeur technique Fabien Saguez est resté très élevé.

Les médias transalpins ont fait état de mois de mauvaise communication entre les deux, et la présidente a également écrit une lettre à la ministre des sports expliquant son mécontentement envers Saguez, également accusé d’avoir rapporté des résultats insatisfaisants aux Jeux de Pékin.
En outre, Saguez a été accusé d’avoir utilisé les derniers mois de son mandat pour faire campagne en sa faveur et contre l’actuel président en vue d’un retour au pouvoir prévu en juin de l’année prochaine.

L’ancien international français et champion olympique Jean-Pierre Vidal, membre du conseil d’administration des CFF et du comité de Savoie, s’est également joint au débat, soulignant combien de comités il souhaite éloigner du poste de président.

Pendant ce temps, DT Saguez, en poste depuis 2006, a expiré le 1er avril, et il y a bien eu des rencontres et des discussions en marge des finales de Coupe de Courchevel et de Méribel.
Le successeur de DT serait l’ancien sauteur et combinateur nordique Eric Lazzaroni, l’entraîneur de l’équipe de France qui a remporté deux médailles d’or aux Jeux d’Albertville en 1992 et l’actuel directeur adjoint.

Par ailleurs, le secteur féminin sera aux commandes d’un nouveau directeur dès la saison prochaine : Lionel Pellicier, qui a fait partie de l’équipe nationale transalpine pendant de nombreuses saisons et remplacera l’ancien bleu Albert Senigagliesi, qui sera directeur de course pour la vitesse féminine. pour la FIS à partir de la saison prochaine, annoncé en octobre dernier.

Le magazine SkiChrono a interviewé Saguez lui-même ces derniers jours :16 ans en tant que DT ? Tout ce qui m’importait, c’était la relation humaine. J’étais responsable d’une équipe d’athlètes, d’entraîneurs et de collaborateurs jusqu’à la base CFF, qui fait partie de l’écosystème de la montagne, dont nous sommes la vitrine. J’ai vécu de grandes émotions, rares, comme dans une famille. Je me prépare pour ce moment depuis un certain temps, mais je suis tellement impliqué qu’il était difficile d’imaginer la fin. J’ai l’impression d’avoir fait quelque chose… 53 médailles olympiques et 126 coupes ? Difficile d’en trouver un plus que les autres, je me souviens du titre olympique de Jason Lamy-Chappuis à Vancouver 2010 en combiné nordique, ou encore du titre de JB Grange aux Championnats du monde de Garmisch 2011, mais aussi du deuxième titre olympique de Pierre Vaultier en snowboard 2018 resp. Hetric des Français à Skikros à Sotchi 2014. Et, bien sûr, le Boule de Cristal de Pinturault en 2021, sans oublier les derniers matchs avec les médailles de Noel et Clarey.« 

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.