Des hommes en quart de biathlon après une erreur sur le stand de tir

Il ne suffit pas de monter à nouveau sur le podium. Dans le dernier relais d’Erik Lesser, les biathlètes allemands ont terminé quatrièmes. A Kontiolahti, la Norvège gagne encore.

Kontiolahti (dpa) – Philipp Nawrath était à nouveau responsable de la victoire, encore une fois seulement à la quatrième place après trop d’erreurs de tir.

Comme aux Jeux olympiques d’hiver de Pékin, les biathlètes allemands n’ont pas remporté le podium tant convoité lors de la dernière course de relais de la saison de Coupe du monde. Le quatuor, composé d’Erik Lesser, Roman Rees, Benedikt Doll et Philipp Nawrath, était à la traîne derrière la troisième place à Kontiolahti, en Finlande. La Norvège a remporté la victoire sur la Suède et la France.

« C’est simplement venu à notre connaissance à ce moment-là. C’était important de ne pas risquer la boucle de pénalité », a déclaré le dernier coureur Nawrath à ZDF. C’est exactement ce qui est arrivé au Bavarois en février en Chine. Il y a quelques semaines, les Nawrath se sont emportés à la vue de l’or olympique. Et même dans les forêts de Carélie du Nord, l’équipe de la même composition qu’à Pékin n’a finalement pas eu la chance d’atteindre le sommet. « Je suis un peu agacé par trois erreurs debout », a admis Nawrath, 29 ans.

Un total de huit rechargeurs

A domicile, il n’arrive plus à dépasser le Français Quentin Fillon Maillet. Un total de huit munitions de rechange était trop pour que le DSV-Skijäger termine l’hiver avec l’équipe sur une note heureuse. Une autre chance pour le podium est dans les courses de sprint et de combat ce week-end. Jeudi, les femmes étaient quatrièmes pour la saison.

Au lendemain de son élimination en fin de saison, Durínský Malý a débuté sans faute et s’est rapidement assuré une place dans le groupe le plus élevé. Le joueur de trente-trois ans termine sa carrière dans une bonne quinzaine de jours et, après une pause plus longue, achève ensuite un stage d’entraîneur. Lors de son dernier tir dans le relais masculin, Lesser n’a encore commis aucune faute et s’est rendu à l’avant. « Je suis juste content de ça. J’attends avec impatience chaque course à venir « , a déclaré Lesser.

Malgré les erreurs de tir, Nawrath est plutôt satisfait

Rees est ensuite tombé à la troisième place après deux remplacements et a maintenu cette position même après un autre tir bonus lors du deuxième voyage au champ de tir. Dans un premier temps, Doll n’arrive pas à dépasser le leader français et doit se dépêcher pour son deuxième tir. Même sans manquer un seul coup, il a réussi à rester à la cinquième place et a passé le relais à Nawrath après son dernier tour.

Il est né à Füssen et a fait du ski de fond avec un groupe très fort composé de la Norvège, de la Suède et de la France. Après un penalty au lit, Nawrath est resté au contact grâce à sa bonne forme de course avant le dernier tir. La Norvège se retire, suivie par l’Allemagne pour la quatrième fois. « C’était excitant et excitant », a déclaré Nawrath, qui était assez satisfait malgré les erreurs de tir: « Je ne pensais pas que nous serions avec les quatre équipes jusqu’à la fin aujourd’hui. »

© dpa-infocom, dpa : 220304-99-386749 / 5

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.