Des réfugiés d’Ukraine, un million de désespérés en fuite : l’Italie en accueillera 800 000. L’UE garantira une protection internationale pendant un an

En seulement sept jours, « nous avons été témoinsexode d’un million de réfugiés d’Ukraine vers les pays voisins ». Il l’écrit sur Twitter Philippe GénialLe Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, confirmant la dernière estimation officielle de 1 million et 45 000 personnes déplacées dans les pays voisins par 2. devis voué à croître avec l’augmentation des heures: seulement 24 heures avant que le nombre ne s’arrête à 840 mille. Rappelant que les réfugiés ne sont pas les seuls à fuir à l’étranger. À cause de la guerre, des millions d’Ukrainiens supplémentaires se déplacent à l’intérieur du paysGrandi rappelle et espère le silence des armes « afin d’apporter une aide humanitaire vitale » aux déplacés. Ainsi, selon le HCR, un million de réfugiés ou plus sur les 44 millions de personnes qui avaient déjà quitté l’Ukraine après huit jours de guerre ont été accueillis, notamment en Pologne (547 mille réfugiés), Hongrie (133 milles), Moldavie(97 milles), Roumanie (51 mille) e Slovaquie (79 milles).

Réfugiés ukrainiens, un million de désespérés en fuite : l’UE garantit une protection internationale pendant un an

Des chiffres impressionnants, ce qui alourdira la machine d’accueil européenne, qui n’est absolument pas préparée à une urgence. Et qui jette évidemment un doute sur la manière dont l’UE et l’Italie entendent répondre à cette urgence. Pour gérer l’accueil, la Commission européenne cherche à activer Directive UE 2003 sur la protection temporaire, un outil qui fournit une assistance immédiate à ceux qui fuient la guerre, accordant des permis de séjour, des soins de santé et des opportunités de travail. le Conseil des affaires intérieures de l’UEinvestis sur le sujet, sont parvenus lors d’une réunion le 3 mars à un accord sur l’application de la directive « pour fuir la guerre en Ukraine ».

Pour le ministre français de l’Intérieur Gérald Darmanin c’est un « accord historique, l’UE est unie et solidaire ». Mais qu’est-ce que tout cela signifie en un mot? L’accord permettra aux États membres de l’UE de fournir une protection temporaire aux personnes fuyant le conflit ukrainien.

En pratique, qui tombera dans approprié ils bénéficieront – pendant un an renouvelable – d’une protection humanitaire similaire à celle dont bénéficient les réfugiés dans l’UE.

L’Italie accueillera 800 000 réfugiés ukrainiens.

A ce jour en ItalieSelon le ministère de l’Intérieur, près de 7 000 citoyens ukrainiens sont déjà venus chercher refuge. Rome, Milan, Bologne et Naples – explique le ministère – sont les capitales où ils demandent aide et protection. « Nous répondrons à tous les besoins qui se présenteront », a assuré le ministre de l’Intérieur Luciana Lamorgèserappelant que l’Italie « est aussi habituée à faire face aux urgences ».

Le flux de réfugiés devrait se calmer environ un millier par jour, qui dans la plupart des cas revenaient de voyages interminables en voiture ou en bus, traversaient la frontière italienne à la recherche d’un abri et de sécurité. Ce n’est pas un hasard si l’Italie l’a commandé immédiatement état d’urgence pour l’accueil des réfugiéset s’est engagé à activer couloirs spéciaux pour les orphelins mineursimpliquant les autorités locales et régionales.

Le nombre total de réfugiés arrivant en Italie ne peut être qu’estimé, probablement parce qu’ils sont susceptibles le nombre sera proportionnel à la durée de la guerre. L’association italo-ukrainienne, par rapport aux 236 000 habitants de notre pays, compte notamment 800 à 900 000 Ukrainiens potentiels en routequi devrait jusqu’à présent être largement le résultat du regroupement familial, c’est-à-dire des résidents pleinement intégrés en Italie, auxquels s’ajouteront des proches.

Le plan du ministère de l’Intérieur est donc globalement valable pas assez d’accueillir un nombre aussi important de réfugiés. Selon les dernières informations publiées par le ministère, un un total de 13 000 places: 5 000 dans les centres d’accueil d’urgence et 8 000 dans les réseaux d’accueil Sai sur l’ensemble du territoire.

Cependant, il faut garder à l’esprit qu’à l’heure actuelle L’Italie abrite la plus grande communauté ukrainienne d’Europe. Entre-temps, une circulaire du ministère de l’Intérieur a été envoyée aux préfets afin qu’ils se mobilisent pour réaliser le premier état des lieux des structures disponibles, telles que auberges de jeunesseSUR hôtels rénovés pendant une pandémie de coronavirus. Et c’est justement en lien avec l’urgence sanitaire qu’un sujet est évoqué : en Ukraine seulement 35% de la population a terminé le cycle de vaccination. C’est pourquoi nous travaillons également pour que la vaccination soit possible.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.