Exercices inattendus des Français en Estonie. Opération Thunder Lynx avec des parachutistes

Dans la nuit du 21 au 22 juin, l’A400M décolle de la base d’Orelan-Bricy pour se poser sur la base de Ventiseri-Solenzara en Corse. De là, il est allé en Estonie. Une centaine de soldats du 2e régiment aéroporté étranger, à bord de l’engin, effectuent un débarquement dans le territoire occupé par l’armée estonienne. L’opération a été menée par deux chasseurs Mirage 2000-5. Par la suite, les forces des deux pays ont effectué des « exercices tactiques ».

Cette opération aérienne inattendue baptisée Thunder Lynx, menée dans un délai très court, démontre notre capacité à intervenir en urgence et à soutenir un pays allié, a déclaré l’état-major français. La déclaration publiée soulignait que l’exercice était un « acte de solidarité stratégique » avec l’Estonie.

L’Estonie a déclaré mardi que la Russie avait simulé une attaque au missile sur son territoire.. Elle a également révélé qu’il y avait eu une violation de l’espace aérien par un hélicoptère des gardes-frontières russes samedi.

La France protège l’espace aérien estonien avec quatre avions de chasse Mirage 2000-5 dans le cadre de la mission Baltic Air Policing dirigée par l’OTAN. Par ailleurs, 500 soldats français renforcent le groupement tactique avancé de l’OTAN en Roumanie.

Merci d’être avec nous. Abonnez-vous à la newsletter Onet pour recevoir le contenu le plus précieux de notre part.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.