Facebook lance un « flux » exclusif pour les contenus d’actualité en France – réseaux sociaux

Facebook en France lance aujourd’hui un fil d’actualité dédié aux contenus journalistiques, Facebook News, afin d’assurer une plus grande visibilité des « médias » et de lutter contre les accusations de désinformation qui retombent sur ce réseau social.

Ce service commence seulement à être mis en place pour un petit nombre d’utilisateurs français de Facebook.

Sa généralisation sera progressive et Facebook News devrait être accessible à tous les utilisateurs en France d’ici mai, publié lundi par Meta, un groupe nord-américain propriétaire du réseau social.

La France est désormais le cinquième pays où Facebook News est déjà une réalité, après les États-Unis, qui occupent ce poste depuis fin 2019, le Royaume-Uni (janvier 2021), l’Allemagne (mai 2021) et l’Australie (août 2021).

« En plus du flux Facebook classique (où le contenu partagé par des amis et des amis apparaît), Facebook News est un endroit où nous fournissons des informations uniquement à partir de sources vérifiées », a déclaré l’agence. AFP Jesper Doub, directeur des partenariats médias en Europe chez Meta.

Le lancement de Facebook News en France a permis la signature d’un accord avec l’Alliance de la presse française d’information généraliste (Apig), annoncé par Facebook en octobre.

Ce « contrat de licence (…) permet à Facebook d’obtenir et de rémunérer des licences de droits voisins sans divulguer le montant de la rémunération ni le mode de calcul.

Plus précisément, Facebook News sera accessible via un nouvel « onglet » dans l’application de réseautage social.

En cliquant sur cet onglet, l’utilisateur accédera au « flux » d’information, qui présentera le contenu journalistique sous forme de vignettes avec le titre de l’ouvrage, l’image et le nom du média.

Il n’est pas possible de lire le contenu de la page Facebook elle-même, car les vignettes contiennent des «liens» vers le «site Web» du média et il n’est pas possible de lire gratuitement un article payant.

Cette nouvelle fonctionnalité en France sera composée de deux rubriques, l’une commune à tous les utilisateurs avec la plupart des messages du jour et l’autre, adaptée aux centres d’intérêt de chaque utilisateur.

Si Facebook News est un « gage de qualité et de diversité » dans l’accès à l’information, ce sera une « belle opportunité pour les « médias » d’élargir leur audience » avec 40 millions de « clients » par mois. d’un réseau social en France, a souligné Mathieu Fritsch, responsable des partenariats de Meta avec les médias français et l’Europe du Sud.

Le lancement de cette nouvelle fonctionnalité intervient à un moment où le réseau social est souvent accusé d’être un canal de diffusion de « fake news » via des sources douteuses.

« Nous pensons que le journalisme est essentiel pour la bonne santé de nos démocraties », a déclaré Jesper Doub.

De plus, les contenus, disponibles dans une rubrique commune à tous les utilisateurs, seront sélectionnés par des journalistes recrutés par la filiale de l’AFP, Media Services.

Meta paie plus de 80 médias dans le monde, dont l’AFP, via un projet de vérification de contenu, bien que le contrat Facebook News signé soit distinct de ce contrat.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.