France : dissolution de la communauté charismatique

La Communauté Charismatique de la Parole de Vie, fondée en 1986, cessera d’exister le 1er juillet 2023, selon le décret du Cardinal Jozef de Kesel, responsable de cette communauté. L’archevêque de Malines-Bruxelles a pris cette décision le 24 juin après une visite canonique de janvier à avril.

La visite a été demandée par le conseil communautaire suite à la démission du modérateur général en août 2021 – lit-on dans un communiqué publié le 25 juin sur le site du diocèse de Châlons-en-Champagne.

Irrégularités graves

Le document indique que les trois inspecteurs nommés ont interrogé plus de 200 personnes et découvert des irrégularités graves et systémiques depuis la création de la fondation. Au cours des 30 dernières années, plus de 240 membres ont quitté la communauté. « Toutes les tentatives pour clarifier le charisme, donner une règle de vie stable, assurer une gouvernance pacifique, garantir le respect de chaque personne et la confiance dans la Parole de Vie ont échoué », indique le communiqué. Les fondateurs de la communauté, Georges et Marie-Josette Bonneval, sont accusés d’abus spirituel et d’emprise sur plusieurs membres. Le guide spirituel de la Parole de Vie, Jacques Marin, prêtre ouvrier, a été accusé par plusieurs femmes de harcèlement sexuel lors du sacrement de pénitence. Il est décédé en 2019 après un procès canonique il y a quelques années.

>>> François : la parole de Dieu nous est donnée comme parole de vie, qui transforme, restaure et guérit

Monseigneur François Touvet, évêque de Châlons, est nommé administrateur de la Verbe de Vie jusqu’à sa dissolution. Dans les semaines et mois à venir, il dirigera la communauté, assisté de cinq équipes (vie spirituelle et consacrée, accompagnement psychologique, affaires canoniques et juridiques, affaires administratives et financières, communication). « Sa préoccupation première est d’être à l’écoute des victimes et d’offrir à chaque membre un accompagnement individuel et des lieux d’accueil permettant un discernement serein et une nouvelle orientation personnelle », indique le communiqué.

Photo katopique

Réactions

Le Cardinal De Kesel et Mgr Touvet « comprennent la douleur et les sentiments de tous ceux qui pourraient être surpris par cette décision : membres vivants et non vivants, anciens membres, membres de l’alliance Parole de Vie, familles, amis », mais ils pensent que surtout ceux « qui ont été victimes de certains membres et demandent justice ». Ils ont également entendu « la souffrance de ceux qui, membres ou non, ont dû endurer les graves irrégularités révélées lors de la visite canonique ».

>>> Mgr Ryś : La parole nous est donnée pour expliquer la vie et la mort

Dans un message aux fidèles du diocèse de Châlons, Mgr Touvet reconnaît le choc de cette décision à un moment où l’abbaye d’Andecy est un lieu très prisé du diocèse. « Je vous prie de croire que cette grave décision a été prise au profit des membres de cette communauté, même si vous avez du mal à croire et à comprendre que de telles irrégularités aient pu se produire », a-t-il écrit.

La communauté « Parole de Vie » a été fondée en 1986 en France, elle possède des maisons dans plusieurs pays : en France, en Suisse, en Belgique, en Italie, au Brésil et en Afrique ; appartient aux communautés de renouveau charismatique.

Vous avez lu Soutenez-nous !

Nous fonctionnons aussi grâce à votre aide. Soutenez l’activité d’évangélisation de notre rédaction !

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.