Giroud prévient : « L’Inter n’a pas coulé, on veut réaliser le rêve »

Si il Milan di Stefano Pioli est en tête du classement de la Serie A à quelques jours de la fin, à laquelle il doit Olivier Giroudqui, depuis son arrivée en Italie cet été, a largement contribué au succès de l’équipe Rossoneri.

Il y a eu plusieurs buts difficiles pour lui, dont ceux du derby contre l’Inter et le réseau qui a décidé du duel au sommet contre Naples : pourtant, l’attaquant français s’est exprimé dans les micros de « La Gazzetta dello Sport », prévient-il.

« L’Inter n’a pas sombré et reste un danger comme Naples et la Juve. Nous n’avons que les finales devant nous, nous les affronterons à 200% pour atteindre notre objectif, qui est aussi un rêve : ramener Scudetto à Milan onze ans plus tard.  » le dernier. C’est un autre rêve d’enfant. C’est vrai que quand j’étais petit, j’ai beaucoup regardé Arsenal français, mais j’ai beaucoup soutenu Milan pour mon joueur préféré Shevchenko. Je serais vraiment fier si Milan gagnait comme lui. »

Selon Giroud, c’est un Milan différent de celui qui a remporté le Scudetto en 2011.

« Je ne nie pas qu’il y avait de grandes stars comme Ronaldinho, Pirlo, Nesta, Seedorf, Inzaghi à cette époque. C’était juste un grand Milan, mais même ce Milan a plusieurs noms importants et surtout des jeunes qui nous donnent de l’espoir pour l’avenir. . » Ibrahimovic : Je lui ai dit que mes amis lui avaient offert son maillot de Barcelone, et il a un peu rigolé sans se moquer de moi : j’étais au début et il était déjà au top, j’aimais son style et sa personnalité. Je suis fier de pouvoir travailler avec lui et d’apprendre de lui tous les jours. C’est presque un grand frère. »

L’attaquant français, champion du monde 2018, ne s’attendait pas à retrouver un tel niveau en Serie A.

« Je ne m’attendais pas à une telle intensité même contre les équipes papier les plus faibles : tout le monde presse et va au but, attaque la victoire, prend un risque, sans peur. On connaissait l’Atalanta, mais on a aussi eu du mal avec Salernitana ou l’épice de Thiaga Mott . » au-delà de l’épisode controversé de l’arbitrage. Il sera aussi difficile en représailles contre Turin et Vérone. Les terrains peuvent être améliorés : en Premier League, ils sont vraiment parfaits. J’ai vu un petit petit vestiaire, mais ils sont aussi chez le premier ministre. La vérité, c’est que j’aime le football. »

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.