Giulio Zeppieri passe la qualification et entre dans le tableau principal de Roland Garros. Vaincre les français Cuenim 6-3 / 6-4.

Une belle performance pour la joueuse de tennis Pontine Giulio Zeppieri, qui a battu le Français Sean Cuemino 6 : 3/6 : 4 en deux sets, a fait atterrir Roland Garros dans le tableau principal pour la première fois. Un véritable engagement envers le talent de TC Capanna, qui trouve enfin la place des résultats, fruit du travail entamé avec Pier Melaranci et qu’il perfectionne aujourd’hui sous la houlette de Giuseppe Fischetti. Maintenant, il faut se connecter avec Eurosport du lundi au mardi et vivre l’après-midi à d’autres moments, plein de passion pour le tennis pontin. Très bon Giulio.


News-24.it est un journal indépendant qui ne reçoit aucun financement public. Si vous aimez notre travail et souhaitez nous aider dans notre mission, vous pouvez nous offrir du café en cadeau, nous vous en serons extrêmement reconnaissants.



Article précédentLatium, Alessandri: l’arrêt Supino-Ferentino AV est toujours une destination de la région
Un autre articleLe premier cas de variole en Italie isolé à Spallanzani

Paolo Iannuccelli est né à Correggio, province de Reggio Emilia, le 2 octobre 1953. Après avoir vécu en latin pendant plus de cinquante ans, il vit à Nettuno. Il est actuellement impliqué dans l’édition, la communication et le sport. Il consacre une part fondamentale et importante de sa vie au sport en tant qu’athlète, entraîneur, manager, journaliste, organisateur, promoteur, consultant, en basket. Au cours de sa carrière, il a remporté sept championnats en tant qu’entraîneur, sept en tant que président. Il s’est porté volontaire dans des structures qui recevaient des personnes en difficulté, essayant toujours d’aider les faibles et les opprimés. Il est membre du Panathlon Club International, du Lions Club Terre Pontine et de l’Association Nationale des Vétérans Sportifs. En basket, il a été l’élève d’Asu Nikolič, le plus grand entraîneur européen de tous les temps. Il a été suivi dans le journalisme sportif par Aldo Giordani, commentateur historique de la Rai, fondateur et directeur du magazine Superbasket. Il est actuellement président de l’Association latine de basket-ball en 1968. Il a travaillé avec des journaux locaux et nationaux, publié des livres sur le basket-ball et l’histoire, les coutumes et les traditions locales. Il aime beaucoup le latin et Ponza, la patrie du cœur.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.