Grand objectif : le sélectionneur national confirme Golden Mission

Même après la retraite d’Arnd Peiffer et de Simon Schempp, les biathlons allemands se sont bien comportés lors de la Coupe du monde. Aux Jeux olympiques de Pékin, le développement doit être couronné.

Comme la Coupe du monde de biathlon à Hochfilzen, elle ne devrait pas être aux Jeux olympiques l’année prochaine.

Erik Lesser, Johannes Khn, Roman Rees et Philipp Nawrath ont terminé quatrièmes de la compétition de relais, comme il y a une semaine à stersund, en Suède, derrière les champions du monde de Norvège, de France et de Russie. Dans 65 jours, le quatuor masculin devrait être sur la plus haute marche du podium à Pékin – l’entraîneur national Mark Kirchner l’a encore souligné. Je suis toujours debout à côté de lui. Je ne dis pas cela sans raison, dit Kirchner chez ARD. Si nous pouvons faire appel à notre service, nous sommes vraiment compétitifs.

Quelque chose peut aussi fonctionner dans l’équipe féminine. Ce n’est pas loin, dit Denise Herrmann. L’ancien champion du monde est le meilleur Allemand qui est septième dans la course. Immédiatement derrière, Vanessa Hinz est revenue à la huitième place, brisant ainsi la norme olympique. « Je suis content d’avoir enfin franchi cet obstacle », a-t-il déclaré.

Le relais princesse n’a pas réussi à monter sur le podium – Osez réussir

La veille dans le relais féminin, Franziska Preu a failli remporter le relais féminin allemand. Mais dans la victoire de la Suède autour de la championne olympique Hanna berg devant la Russie et la France, la poursuite par Vanessa Voigt de Herrmann, 11e, a placé Hinz et Preu, 38e de la course après cinq pénalités, à 7,3 secondes du troisième.

Lors de l’avant-dernière Coupe du monde cette année, Johannes Khn est sorti vainqueur et a réalisé des débuts réussis dans les sprints. Egalement à la poursuite samedi du double succès des Français Quentin Fillon Maillet et Emilien Jacquelin, l’ancien champion du monde junior était en course jusqu’au dernier tir mais après trois erreurs il n’est revenu que 15e. « J’ai bien fait beaucoup de choses, mais il y a encore des choses à apprendre », a déclaré le joueur de 30 ans.

Roman Rees (2 erreurs) a terminé 23e, l’ancien champion du monde Erik Lesser (2) a terminé la course à la 28e place. Philipp Horn (4) a terminé 32e, l’ancien champion du monde Benedikt Doll (3) a commencé dernier de la 60e place courue à la 39e place et toujours pas nominé pour la saison ; Philipp Nawrath devient 47e. Nous avons oublié le dernier coup et l’avons mal fait. « À l’époque, deux personnes étaient sur le podium, une pourrait entrer dans le top six », a déclaré Kirchner. L’entraîneur de l’équipe nationale a déclaré que le fait que Doll n’était pas pris en compte pour le moment n’était pas un gros problème car sa performance était assez équilibrée.

Même sans Doll, au moins le premier podium de la saison pour le relais masculin pourrait monter en flèche à Hochfilzen. Le quatuor allemand avait besoin d’un total de dix tours de réserve et était à une minute du vainqueur norvégien en 4×7,5 kilomètres. La troisième place a perdu 12,7 secondes. La Russie a même pu compenser la boucle de pénalité avec neuf tours de rechange. Son équipe s’était un peu rapprochée, a déclaré Kirchner et n’était pas du tout satisfait.

dpa-infocom, dpa: 211212-99-355140 / 2

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.