Guerre en Ukraine, en direct de dernière minute Visa et Mastercard annulent leurs opérations en Russie International

Que s’est-il passé dans les dernières heures après l’invasion russe de l’Ukraine

Au dixième jour de la guerre, ce samedi à 20h00 les données clés sont :

Poutine soutient que les sanctions occidentales sont l’équivalent d’une « déclaration de guerre ». Le président russe Vladimir Poutine estime que les sanctions imposées par l’Occident à la Russie pour avoir envahi l’Ukraine sont l’équivalent d’une « déclaration de guerre », comme il l’a suggéré ce samedi. Les mesures financières que les pays occidentaux ont prises contre Moscou pour étouffer le pays ont ébranlé les fondamentaux économiques : les distributeurs automatiques de billets sont à court d’argent et certains prix ont augmenté de plus de 30 %.

400 personnes parviennent à quitter Volnovakh alors que les bombardements se poursuivent. La Russie a annoncé samedi un cessez-le-feu de cinq heures pour ouvrir des couloirs humanitaires à Volnaya et Marioupol. Mais les autorités ukrainiennes ont arrêté l’évacuation car les bombardements russes ne se sont pas arrêtés. A peine 400 personnes ont été expulsées de Volnavia, tandis qu’environ 15 000 personnes attendent de quitter la ville. plus tard Les forces russes ont officiellement repris les attaques et mènent une offensive à grande échelle et s’emparent de plusieurs villes et villages, a rapporté l’agence de presse Interfax, faisant référence au ministère russe de la Défense.

L’Ukraine annonce que les négociations avec la Russie reprendront lundi. David Arakhamiya, l’un des négociateurs de l’Ukraine avec la Russie, a annoncé sur Facebook que les pourparlers entre les deux pays se poursuivraient le lundi 7 mars.

Le Premier ministre israélien a rencontré Poutine à Moscou. Selon un porte-parole du gouvernement israélien, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a rencontré samedi le président russe Vladimir Poutine au Kremlin pour discuter de la guerre en Ukraine. Ces derniers jours, Bennett s’est porté volontaire comme médiateur entre la Russie et l’Ukraine après une conversation téléphonique mercredi dernier avec Poutine et le président ukrainien Volodymyr Zelenysky.

Plus de 8 200 personnes ont été arrêtées en Russie pour avoir protesté contre la guerre. 8 283 personnes ont été arrêtées en Russie depuis le 24 février pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine par le pays, selon le portail des droits civiques OVD-Info. Au moins 2 749 personnes ont été détenues dans la deuxième plus grande ville de Russie, Saint-Pétersbourg, et 3 888 dans la capitale du pays, Moscou.

RTVE cesse temporairement de faire des reportages depuis la Russie. La chaîne de télévision publique a annoncé qu’après l’entrée en vigueur de la loi, qui prévoit une peine de 15 ans de prison pour la diffusion de « fausses informations », elle arrêtera temporairement les nouvelles du pays. RTVE suit ainsi le chemin d’autres chaînes, comme la BBC britannique, les allemandes ZDF et ARD, la RAI italienne et l’américaine CNN, la canadienne CBC et l’agence Bloomberg.

Sur la photo, un soldat ukrainien à côté de deux chars russes capturés samedi dans le nord de la région de Kharkiv. La photo est d’Irina Rybakova. Vous pouvez voir plus de photos de cette journée ici.

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.