Heure d’été 2022 : lorsque vous devez bouger vos mains

Ça y est, l’heure d’été est de retour dans quelques jours. Il reste exactement une semaine pour changer l’heure. Dans la nuit du samedi 26 mars au dimanche 27 mars 2022, les aiguilles de toutes les montres doivent avancer, de 2 à 3. Désormais la technologie fait tout elle-même (appareils numériques tels que smartphones, montres connectées, tablettes et ordinateurs mise à jour automatique), de sorte que seuls ceux qui utilisent une montre-bracelet ou qui ont une horloge murale devront se rappeler qu’ils « mettent à jour » leurs appareils à une nouvelle heure en déplaçant leurs aiguilles vers l’avant. À chaque changement d’heure, de nombreuses personnes recherchent sur Google « quand l’heure change », « heure d’été 2022 », « aiguilles vers l’avant ou vers l’arrière », mais ce n’est pas étonnant : il faut quelques jours à notre corps pour s’adapter. changement d’heure dû à l’horloge biologique associée aux rythmes circadiens, rythmes physiologiques quotidiens de toute personne ayant des difficultés lors des changements d’heure.

Heure d’été 2022 : quand elle change

Sundial reviendra le dimanche 23 octobre 2022. Sera-ce la dernière fois ? Ce sujet est en discussion depuis des années, mais il est encore difficile de décider d’inverser le changement dans le temps, surtout dans une période aussi difficile que celle-ci, caractérisée par une forte hausse des prix de l’électricité et du gaz, avec des factures qui explosent. Alors que les États-Unis tentent de rendre l’heure d’été permanente depuis 2023, l’Europe et l’Italie hésitent. Le Sénat américain a adopté un projet de loi visant à introduire une heure d’été permanente à partir de 2023 pour rendre les après-midi plus clairs et soutenir l’activité économique. La mesure, appelée Sunshine Protection Act, va maintenant passer à la Chambre des représentants, avant que le président Joe Biden ne soit finalement signé. L’Italie a décidé de ne pas décider, ou plutôt hésite à changer cette coutume qui dure depuis 56 ans (l’heure d’été a été introduite dans notre pays en 1966). Pour le moment, la situation reste inchangée, les mois sont ensoleillés et les autres estivaux.

Mais revenons à l’Italie. Le 23 octobre 2022, l’heure solaire reviendra et les aiguilles reculeront d’une heure. Dans une semaine, cependant, nous aurons une heure de lumière supplémentaire le soir pour consommer moins d’électricité. Les jours seront probablement plus longs et l’obscurité viendra plus tard. En revanche, au moins dans les premiers jours, il faudra s’habituer à dormir un peu moins. Changer l’heure peut parfois provoquer de la fatigue, de l’irritabilité, des troubles du sommeil et du stress. L’éventuel effet négatif du changement d’heure sur l’humeur disparaît généralement en quelques jours avec les avantages apportés par l’heure d’été.

Le résultat est une baisse des factures d’énergie (bonne nouvelle étant donné les circonstances actuelles) et les avantages environnementaux doivent être pris en compte. Avancer les aiguilles d’une heure retarde l’utilisation de la lumière artificielle lorsque les activités commerciales battent encore leur plein. Pendant les mois d’été de juin à août, il y a un « retard » dans l’allumage des ampoules le soir, lorsque les travaux sont presque terminés, ce qui se traduit par des résultats moins clairs en termes d’économies d’électricité.

A quoi ça sert et qui a inventé l’heure d’été

Qui a inventé l’heure d’été ? Pour lire les premières mentions du sujet, il faut remonter dans le temps deux siècles et demi. L’idée d’avancer les mains au printemps pour profiter des heures d’été de la journée est souvent attribuée à Benjamin Franklin pour un article satirique publié dans le journal français « Journal de Paris » en 1784 sur les économies d’énergie.

Le premier à théoriser sur l’heure d’été fut le biologiste George Vernon Hudson, qui en 1895 à la New Zealand Royal Society proposa d’avancer les aiguilles de l’horloge pour profiter d’un peu plus de lumière en été. En 1907, c’est le constructeur anglais William Willet qui propose l’introduction de l’heure d’été comme solution à la crise énergétique européenne de la Première Guerre mondiale. La Chambre des communes de Londres a donné son feu vert en 1916, et de nombreux autres pays ont suivi en quelques mois.

En Italie, l’heure d’été a été introduite pour la première fois la même année. Entre 1940 et 1948, il a été aboli et restauré à plusieurs reprises à la suite de la Seconde Guerre mondiale. Par la suite, il a été suspendu à plusieurs reprises jusqu’à ce qu’il revienne définitivement dans les années de boom économique. En 2019, le Parlement européen a adopté une résolution qui a mis fin au changement d’heure, mais a laissé aux États membres de l’Union le droit de décider quoi faire. L’Italie a décidé de ne rien changer. Il y a des positions très différentes en Europe. Il est évident, naturel, nécessaire que la différence entre les décisions des différents états soit principalement la différence de latitude entre les pays du sud et du nord, qui ne bénéficieraient pas aujourd’hui des économies d’énergie apportées par l’échange, car du fait de la proximité du polo, l’été les jours sont beaucoup plus longs qu’en région méditerranéenne. Le bon sens voudrait que les pays du sud de l’Union décident de garder l’heure d’été toute l’année, les pays du nord de l’Europe choisissent une année ensoleillée.

Comment s’habituer au changement d’heure

Le passage de l’heure normale à l’heure d’été peut avoir des effets minimes mais réels sur notre corps et notre santé. Tout changement d’heure peut en effet affecter la qualité du sommeil, avec une concentration altérée pendant la journée, sans oublier les effets sur la tension artérielle et le rythme cardiaque. Notre humeur est souvent affectée, ainsi que des troubles, notamment dans un sens dépressif, mais cela dépend bien sûr des cas. Pour mieux s’adapter au changement, les experts recommandent de décaler les heures de repas et de se coucher progressivement, par exemple d’un quart. Une autre suggestion est de passer un peu plus de temps à l’extérieur pour habituer le corps au nouvel horaire. L’activité physique peut également aider à resynchroniser nos horloges internes. En revanche, le printemps et la douceur du temps invitent à passer plus de temps dehors.

L’heure d’été pour toujours

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.