Insularité, Armao à l’audience sur Def « C’est insuffisant » – BlogSicilia

L’audience sur la Def a eu lieu ce matin devant les comités mixtes de la Chambre et du Sénat, présidés par l’hon. Fabio Melilli, avec la participation du vice-président et conseiller pour l’économie prof. Gaetano Armao avec le conseiller économique de la région de Lombardie, l’hon. David Caparini,

Armao a souligné l’inadéquation du Def au regard de la condition d’insularité

Le vice-président Armao, coordinateur de la Commission des affaires européennes de la Conférence des régions et provinces autonomes, a souligné, entre autres, l’insuffisance des prévisions de Def en raison de l’État insulaire, qui ne résout pas les graves lacunes du programme ou des conditions financières.

Sept millions d’Italiens vivent et travaillent sur les îles

Armao déclare : « La définition convenue par le gouvernement se limite à rappeler la voie de la reconnaissance prévue dans la constitution, mais comme seule intervention, elle insère une intervention pour les petites îles, où une référence spécifique à la condition serait nécessaire pour presque 7 millions d’Italiens qui vivent et travaillent sur les îles ’.

« Pour les Siciliens et les Sardes, cela coûte 15 milliards d’euros par an »

Le vice-président de la région sicilienne conclut : « En particulier, il semble y avoir un manque d’identification de mesures compensatoires et d’investissements de compensation d’infrastructures pour compenser les coûts des Siciliens et des Sardes, s’élevant à environ 15 milliards d’euros par an, contre seulement 200 millions dans le budget 2022. ».

Il y a quelques jours, une réunion à Rome sur le statut de l’île

Le thème central de la rencontre du 8 avril au Bureau de Rome pour la Région Sicile était insulaire. La « condition d’île à île entre l’Europe et l’Italie » était le nom d’une réunion organisée par le vice-président et membre du Conseil économique Gaetano Armao, animée par l’eurodéputé français Younous Omarjee, président de la Commission pour le développement régional. (REGI) du Parlement européen et auteur de la résolution sur le statut des îles qui sera débattue au Parlement de Strasbourg dans quelques semaines.

Thème central de l’agenda européen

Le président Omarjee a illustré la proposition de résolution, qui appelait les responsables gouvernementaux et les députés à intensifier les initiatives pour promouvoir l’insularité au niveau national et européen. Selon Gaetano Armaa, vice-président de la Région Sicile, qui a introduit le séminaire, « la spécificité insulaire est devenue centrale dans l’agenda politique italien et européen. En Italie, deux électeurs du Parlement italien ont récemment approuvé en première lecture un projet de loi constitutionnelle modifiant l’article 119 de la Constitution, qui concerne la reconnaissance des spécificités des îles et la résolution des inconvénients d’un caractère insulaire. Au niveau européen, avec la préparation d’une résolution pour le Parlement européen par le président de la commission parlementaire du développement régional (REGI) ».

Résolution de Strasbourg

« L’adoption de la résolution Omarjee vise à restaurer la centralité politique sur la cohésion et la question insulaire et à introduire une nouvelle paramétrisation des interventions communautaires dans les domaines de la fiscalité, des transports, de l’environnement, de l’énergie, de la santé, de l’éducation et de la formation, du tourisme, des migrations, du sport. , déchets, mais surtout numérique. Conjuguée à la fiscalité d’aménagement, à l’équilibrage des infrastructures, à la continuité des transports territoriaux, la transition numérique vers les îles d’Europe permet le « déplacement des chevaux », offrant la possibilité de parcourir des distances depuis le continent, en tenant compte du facteur insulaire en termes de compensation et de rééquilibrage, mais aussi opportunités : de la santé numérique à l’enseignement à distance. , du commerce électronique aux services de l’administration locale. Cependant, une protection efficace de la position insulaire ne peut ignorer l’exclusion du régime d’aides aux régions insulaires européennes, et cette position ressort très clairement de la confrontation d’aujourd’hui.

Articles Liés

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.