Jubilé d’espéranto – Jelonka.com

Des espérantophones du monde entier se sont rencontrés à Jelenia Góra et Wroclaw. Il y avait des conférences, des lectures, des interviews, mais aussi une visite de la région.

Lundi 25 juillet, le 6e symposium international et 88e séminaire AMO sur le thème 135 ans d’espéranto : peuple, langue, culture et événements ont eu lieu à l’Académie des sciences appliquées de Krkonoše. Parmi les intervenants figuraient : James Rezenda Piton (Brésil), Josip Pleadin (Croatie), Goro Christoph Kimura (Japon), Andrzej Bobkiewicz (Pologne), Stefan MacGill (Nouvelle-Zélande). De plus, Emmauelle Richard de France a parlé de « Comment bien préparer un livre pour la publication ? ».

Les organisateurs soulignent qu’il y avait autrefois un groupe florissant d’espérantistes à Jelenac dirigé par le professeur Tyburcjusz Tyblewski, et que l’activité a cessé après sa mort.

Merci au président de KSON, avec qui notre organisation coopère depuis de nombreuses années – nous avons décidé de préparer un tel séminaire pour montrer que l’espéranto existe, est utile et peut être un pont entre les nations – a souligné Małgorzata Komarnicka, présidente du Centre européen pour l’éducation interculturelle. – nous n’avons pas besoin de traducteurs dans les conférences car nous utilisons tous l’espéranto. S’il vous plaît, imaginez des concours où nous avons plusieurs milliers de participants et nous n’avons pas besoin de traducteurs – a ajouté M. Komárnická.

L’espéranto est parlé partout dans le monde et est né en 1887. Dr. Zamenhof a proposé que les peuples du monde aient non seulement une langue nationale, mais aussi une langue internationale. Les nationalismes étaient forts à l’époque et cela nous a aidés à rester ensemble au lieu de nous battre, explique Goro Christoph Kimura du Japon.

Le beau point culminant de la troisième journée a été la soirée de poésie avec la poétesse ukrainienne – Yulia Gladyr, sous le slogan « Sous les coups de fouet de la nuit ». À la fin de la visite à Jelenec, les organisateurs et les invités se sont rencontrés sur une pierre avec une plaque commémorative dédiée au créateur de l’espéranto – Ludowik Zamenhof, située dans le parc à ul. Wolności et Skłodowskiej-Curie à Jelenia (à proximité se trouve la rue Zamenhofa).

L’étoile verte sur la plaque commémorative est un symbole d’espoir – elle est à cinq branches pour utiliser sa langue pour utiliser les 5 continents. La vie a précédé les plans de L. Zamenhof, mais actuellement il y a environ 1 million de personnes dans le monde qui parlent cette langue – a déclaré Stanisław Schubert, président de KSON, qui espère que l’intérêt pour l’espéranto renaîtra à Jelenec.

Les organisateurs de « Lipcówka » étaient : le Centre européen pour l’éducation interculturelle et Karkonosze Sejmik des personnes handicapées.

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.