La BCE clôturera ses achats nets de dette au troisième trimestre

La Banque centrale européenne (BCE) clôturera ses achats nets de dette publique et privée dans le cadre d’un programme régulier d’achats au troisième trimestre en raison de l’escalade de l’inflation dans la zone euro. Le Conseil des gouverneurs a décidé ce jeudi d’accélérer le retrait des mesures de relance monétaire dans la région.

« Lors de la réunion d’aujourd’hui, le Conseil des gouverneurs a estimé que les nouvelles données connues depuis la dernière réunion renforçaient les attentes selon lesquelles les achats nets dans le cadre du programme d’achat d’actifs devraient être achevés au troisième trimestre », a déclaré le superviseur dans un communiqué.


Suite à la fin du programme d’urgence pandémique (PEPP) en mars. le programme régulier d’achat d’actifs (APP), mais celui-ci a déjà cédé. Actuellement, les achats se font au rythme mensuel de 40 milliards d’euros, puis montent à 30 milliards en mai et 20 milliards en juin. La situation sera recalibrée pour le troisième trimestre. Si les achats nets sont réalisés, il ne restera que le réinvestissement des titres arrivés à échéance. « Pour l’avenir, la politique monétaire de la BCE dépendra des données connues et de l’évolution de l’évaluation des ‘perspectives’ par le Conseil des gouverneurs », explique-t-il.

Suite à l’annonce des décisions prises lors de la réunion de jeudi, l’euro a reculé et la dette de la zone euro s’est inversée, avec des « rendements » en légère baisse. Le taux à 10 ans du Bund allemand baisse à 0,76%, le français à 1,244%, l’espagnol à 1,682% et l’italien à 2,364%. Le rendement de la dette portugaise de même échéance a diminué de 2,1 points de base à 1,735 %.

« Dans le contexte actuel d’incertitude accrue, le Conseil des gouverneurs maintiendra le choix, la séquence et la flexibilité de la politique monétaire. Le Conseil des gouverneurs prendra toutes les mesures nécessaires pour remplir le mandat de la BCE visant à promouvoir la stabilité des prix et à contribuer à la sauvegarde de la stabilité financière », a déclaré le BCE souligne.

L’instance, dirigée par Christine Lagarde, souligne également qu’elle est prête à jouer de tous les instruments disponibles, y compris non seulement des rachats de dette, mais aussi des opérations de refinancement à faible coût ou des taux d’intérêt, restés à des plus bas historiques.Le taux d’intérêt sur les opérations principales de refinancement et les taux d’intérêt sur les opérations de refinancement au jour le jour et les opérations de stérilisation au jour le jour resteront respectivement à 0 %, 0,25 % et -0,50 %. « Dans le cadre du mandat du Conseil des gouverneurs, dans des conditions de tension, la flexibilité restera un élément de la politique monétaire chaque fois que la menace à la transmission de la politique monétaire menace la stabilité des prix », a-t-il ajouté.

(Actualité mise à jour à 13h20)

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.