La France ferme la porte aux « non vaccinés », Djokovic risque également de perdre Roland Garros

image sélectionnée par défaut 3 1200×900

Rome, 17 janvier (Adnkronos) – Le permis de vaccination, adopté dimanche soir en France, entrera en vigueur pour les sportifs professionnels étrangers. Novak Djokovic, qui venait d’être expulsé d’Australie, pourrait donc également rater Roland-Garros. Le champion serbe, qui n’a pas été vacciné, voit son calendrier se compliquer de plus en plus. Tout athlète, même professionnel, qui vient pour des compétitions en France, comme pour Roland-Garros (mais aussi pour les Six Nations ou la Ligue des champions), doit être vacciné pour entrer dans la salle omnisports, a précisé la ministre déléguée aux Sports Roxana. Maracineanu après l’adoption d’une licence de vaccination.

« Le laissez-passer de vaccination a été adopté. Dès la promulgation de cette loi, tous les spectateurs, pratiquants, professionnels français ou étrangers seront tenus de pénétrer dans les établissements publics déjà soumis à une autorisation sanitaire », a déclaré la ministre française des Sports, Roxana Maracineanu, après l’expulsion de Novak, Djokovic d’Australie, et se souvient de Roland Garros. « Merci au mouvement sportif pour le travail de persuasion auprès de ces derniers et d’être rarement vaccinés. Nous allons travailler ensemble pour préserver la compétition et être les ambassadeurs de ces mesures à l’international. » Cette position met en exergue les observations faites la semaine dernière par Maracineanu qui laissait entendre que la bulle sanitaire qui a régné lors du tournoi de Roland-Garros (16 mai-5 juin) permettrait l’admission d’athlètes non vaccinés de l’étranger, comme Djokovic. Cette option n’est plus sur la table. Un communiqué du ministère des Sports précise qu’en mai « la situation pourrait changer » mais pour le moment tout est bloqué : « Pas de réduction », lit-on dans l’Equipe.

Interrogé sur Rmc, Christophe Castaner, président du groupe LaREM à l’Assemblée nationale, a lui aussi fermé la porte. « Il ne fait aucun doute que pour les grands sportifs, pour les artistes, pour les ‘personnalités’, les règles sont transgressées. Cette règle s’applique à tout le monde. Il (Djokovic) n’a pas d’appel à jouer s’il ne respecte pas les règles qui s’appliqueront au public, au ramasseur de balles, au professionnel qui tiendra la boutique de Roland-Garros… » Expulsé d’Australie dimanche sans pouvoir disputer le premier Grand Chelem de l’année Cette fois, le numéro 1 mondial n’a donc plus aucune garantie à ce jour de participer au Major parisien dont il est le tenant du titre Sachant qu’il est déjà impossible de le voir à Indian Wells et Miami en mars, la Serbie se prépare à un mois d’incertitude totale.

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.