La France frappe Google Analytics : « Contre le RGPD »

La Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL) a jugé jeudi que l’utilisation de Google Analytics par l’un des sites français constituait une violation de la loi sur les données personnelles, a indiqué la CNIL dans un communiqué.

Il s’agit d’une décision innovante dans la protection des données personnelles des internautes français.

La CNIL note que les données des internautes collectées par Google Analytics utilisées par des millions de sites Web pour mesurer le comportement des internautes sont transférées aux États-Unis en violation du RGPD [ogólne rozporządzenie w sprawie danych europejskich ochrony] – a déclaré l’institution responsable de la protection des données personnelles en France.

La CNIL a demandé aux gestionnaires d’un site internet, dont le nom n’a pas été communiqué, de se mettre en conformité avec le RGPD ou de ne plus utiliser Google Analytics.

La CNIL fonde sa décision sur l’arrêt « Schrems II » du 16 juillet 2020 relatif au transfert de données personnelles de l’Europe vers les Etats-Unis, qu’elle juge problématique au regard du droit européen.

13 janvier de cette année. Datenschutzbehörde (DSB), l’homologue autrichien de la CNIL, a déjà pris une décision similaire.

A lire aussi : CE : 60 % la facture d’électricité n’est pas notre marge. La réponse de Zalewska

PAP/tonne

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.