La France, huit présidents et 11 appels sous la Ve République – Monde

Après l’adoption de la Constitution de la Ve République en 1958, c’est la 12ème fois que les Français sont appelés aux urnes pour élire un chef d’Etat. Le premier, comme prévu, n’était pas encore aux élections législatives, et le général Charles de Gaulle est élu dès le premier tour par un corps de 78,51 % des suffrages. Le général bat facilement les communistes Georges Marran (13,03 %) et Albert Chatelet de l’UFD, opposants non communistes à de Gaulle (8,46 %).

De Gaulle est réélu 7 ans plus tard lors de la première élection présidentielle générale. Il est arrivé en tête avec 44,65% des suffrages face au socialiste François Mitterrand et l’a finalement emporté avec 55,20% des suffrages. En 1969, lors de l’élection anticipée pour la démission de de Gaulle, le gaulliste Georges Pompidou l’emporte avec 58,21 % contre le centriste Alain Poher, qui obtient 41,79 % des suffrages. Nouvelles élections anticipées en 1974 à la mort de Pompidou : Valéry Giscard d’Estaing l’emporte de justesse avec 50,81 % au second tour face à Mitterrand, une nouvelle fois battu. Le socialiste a pris sa revanche 7 ans plus tard en battant Giscard avec 51,78% et en ouvrant les 14 premières années du « règne » d’un homme à l’Elysée. En 1988, il s’impose en effet avec 54,02 % face au néo-galiliste Jacques Chirac et reste en poste jusqu’à la fin de son mandat. Il mourut quelques mois plus tard. En 1995, il est remplacé par Chirac, qui recueille 52,64 % des suffrages lors du vote contre le socialiste Lionel Jospin, qui en deviendra plus tard le Premier ministre. Les sondages montrent que Jospin est finaliste au second tour face à lui, mais contre toute attente Jean-Marie Le Pen pousse le Front National au second tour pour la première fois. Elle se termine par un plébiscite (82,21 %), qui approuve la victoire du Front républicain, syndicat qui s’est historiquement constitué face au danger de victoire de l’extrême droite. Le Pen ne recueille que 17,79% contre 16,86% de ceux qui ont voté pour lui au premier tour. Cinq ans plus tard, le néo-bulliste Nicolas Sarkozy arrive à l’Elysée avec 53,06% des suffrages où il prend le meilleur sur la candidate socialiste Ségolène Royal. Cinq ans plus tard, cependant, il abandonne dans un match contre l’ex-mari de Royalin, François Hollande, qui l’emporte avec 51,64 %.

Dans l’histoire récente de 2017, l’étoile montante Emmanuel Macron sans le parti a formé le mouvement « En Marche » et a dépassé Marine Le Pen, la fille de Jean-Marie et la nouvelle présidente du Front National, avec 24,01 % et 21,30 % des voix. vote. . Tous deux se rencontreront lors du vote et – contrairement à ce que prédisent les sondages pour l’élection présidentielle de 2022 – donneront au jeune candidat la préférence des autres partis, ce qui lui garantira une victoire de 66,10 %.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.