La Pologne ne respecte pas les réglementations de l’UE ? Ce rapport démystifie les mythes !

Selon le rapport de Politico sur l’État de droit, la Pologne est presque la même que l’Allemagne. L’Italie, la Grèce et même la Belgique ont des problèmes bien plus importants avec l’État de droit ! Quels sont donc les prochains débats au Parlement européen et la campagne contre la Pologne ?

A LIRE AUSSI :

– M. Nykiel : Qui va casser qui ? La CE ne veut pas du tout de l’état de droit. Permettra scandales et illégalités, tant que la subordination règnera à nouveau

– Patryk Jaki : L’État de droit n’est qu’un outil pour frapper la Pologne. Les plus grands pays veulent que nous n’ayons pas d’aspirations

– Le barbecue polonais continue ! Le Parlement européen débattra à nouveau de « l’État de droit » en Pologne. En arrière-plan KPO

Rapport sur l’état de droit

Le site Politico a analysé des cas de violation du droit de l’UE. Cette question se cache, entre autres. la question des « aciéries polluantes en Italie », des « produits défectueux ou dangereux passés en contrebande dans le principal commerce électronique en Belgique » ou encore la question des pesticides pour tuer les abeilles utilisés par les agriculteurs roumains, interdits par l’UE depuis 2018.

Compte tenu de la fréquence à laquelle les autorités bruxelloises évoquent les violations présumées de l’État de droit en Pologne, les résultats du rapport Politico peuvent surprendre.

Chaque année, les réglementations de l’UE sont le plus souvent violées en Italie, en Grèce et au Portugal. Fait intéressant, juste derrière le podium se trouvait la Belgique

– a souligné le Pr. Norbert Maliszewski, directeur du Center for Government Analysis.

« La Pologne ne se démarque pas des autres pays »

Le graphique du nombre annuel moyen de procédures d’infraction montre que la Pologne se classe 11e, juste devant l’Allemagne. Nos voisins occidentaux ont presque le même nombre de procédures d’infraction. Avant la Pologne, il y a, entre autres, l’Espagne, la France et la République tchèque.

Fait intéressant, la Belgique a un problème beaucoup plus important avec l’état de droit. Rappelons que c’est l’ancien Premier ministre belge, Guy Verhofstadt, qui a remis en cause la décision de la CE sur le KPO polonais. La plupart du temps, les réglementations de l’UE sont violées en Grèce, au Portugal et en Italie.

On sait depuis des années que la Pologne, tout en respectant ses obligations envers l’UE, ne s’écarte pas négativement des autres pays. La campagne contre la Pologne dans l’UE n’a pas de base légale, mais politique. Il y a deux objectifs : établir en Pologne un gouvernement soumis à l’UE et à l’Allemagne et étendre les compétences de l’UE.

– a déclaré le vice-ministre de la Justice Sebastian Kaleta.

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.