La récolte de blé en France est menacée par la chaleur – Puls Biznesu

En raison de la canicule en France, la part des blés jugés bons ou très bons est tombée à 73 %. La récolte de cette céréale en France, qui est le premier producteur de blé de l’UE, est menacée, a déclaré Bloomberg, citant des données de l’organisme payeur FranceAgriMer.

photo : Chris Ratcliffe / Bloomberg

« Selon les dernières données de FranceAgriMer, la part des cultures de blé tendre du pays jugées en bon ou très bon état est tombée à 73% au 16 mai, ce qui rend les notes plus faibles qu’à la même époque l’an dernier », a-t-il ajouté. . a-t-il déclaré vendredi à Bloomberg.

L’agence a expliqué que les journées sèches et chaudes en France réduisent l’humidité du sol à un moment crucial pour le développement des cultures. Pendant ce temps, les températures devraient dépasser les 35 degrés Celsius ce week-end. Le mois de mai de cette année pourrait s’avérer être le mois de mai le plus chaud de l’histoire du pays », a ajouté Bloomberg. Jusqu’à présent, les températures record en mai ont été enregistrées en 2011.

Les conditions climatiques « menacent » de réduire les rendements en France. Il a été indiqué que les agriculteurs de pays comme les États-Unis et le Canada sont également confrontés à des problèmes similaires. De plus, l’invasion de l’Ukraine par la Russie « restreint déjà les livraisons de céréales dans le monde entier ».

« Le Conseil international des céréales (PAP) a abaissé jeudi ses prévisions de production mondiale de blé à 769 millions de tonnes, soit le résultat le plus bas en trois ans », a rappelé Bloomberg. « En raison du climat, la France est la zone la plus vulnérable d’Europe en ce qui concerne les cultures d’hiver comme le blé », a déclaré l’agence, citant le météorologue Kyle Tapley lors de la récente conférence GrainCom à Genève.

Selon les données recueillies sur le site de l’Observatoire de la complexité économique (projet statistique lié au Massachusetts Institute of Technology – PAP), la France a exporté en 2020 du blé pour une valeur de 4,76 milliards de dollars. Ce résultat l’a placé au quatrième rang des plus grands exportateurs de blé au monde. La même année, le blé était le 13e produit le plus exporté en France.

© ℗

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.