L’agence anti-fraude de l’UE enquête sur Marine Le Pen – Época Negócios

La candidate d’extrême droite à l’élection présidentielle française Marine Le Pen (Photo: Yves Herman / Reuters)

Le parquet de Paris évalue le rapport de l’agence anti-fraude Union européenneL’Office européen de lutte antifraude (OLAF), qu’il accuse Marine Le Pencandidate présidentielle d’extrême droite et d’autres membres de son parti nationaliste d’abuser des fonds publics lorsqu’ils détiennent des sièges au Parlement européen.

Le site Web local a informé de l’affaire. Fête des médias, à la veille du second tour dimanche entre elle et Emmanuel Macron, une dispute décisive sur l’avenir de l’Europe. Le regroupement national, le parti de Le Pen, veut limiter les pouvoirs de l’UE.

Rodolphe Bosselut, avocat du parti, a déclaré que le candidat a nié tout acte répréhensible et a remis en question le moment de la libération à quelques jours du second tour. Macron est en tête des sondages, mais la concurrence est plus rude qu’en 2017.

Une agence de l’UE a envoyé son rapport au parquet de Paris le mois dernier, qui examine les documents. Aucune enquête officielle n’a été ouverte et aucun autre détail n’a été publié pour le moment.

selon Fête des médiasle rapport de l’UE a conclu que Le Pen et d’autres membres du parti avaient utilisé 617 000 € d’argent public pour des raisons fictives, principalement pour des personnes proches de la partie française.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.