L’Allemagne et la France exhortent la Russie à l’escalade

Economiste prof. Zbigniew Krysiak a critiqué l’ampleur de l’aide apportée à l’Ukraine par l’Allemagne et la France.



Prof.  Zbigniew Krysiak, École d'économie de Varsovie, président du comité de programme de l'Institut de la pensée Schuman


© PAP / Wojciech Olkuśnik
Prof. Zbigniew Krysiak, École d’économie de Varsovie, président du comité de programme de l’Institut de la pensée Schuman

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki a annoncé lundi que le gouvernement avait été accepté d’urgence projet de loi sur l’assistance aux citoyens ukrainiens fuir le pays des hostilités.

La loi permettra aux personnes qui souhaitent rester en Pologne, incl. l’entrée dans l’emploi et l’accès aux soins de santé et à l’éducation. Le projet prévoit également un soutien financier pour ceux qui accueilleront des citoyens ukrainiens sous leur toit (ils recevront de l’État 40 PLN par jour, soit environ 1 200 PLN par mois pendant deux mois).

Selon l’invité de Radio Mary, une telle démarche du gouvernement est très bonne.

– Il donne des opportunités aux personnes et aux familles les plus pauvres et incapables d’offrir de l’aide. Une telle procédure du gouvernement étend cette aide – a évalué le prof. Krysiak.

Compromettre l’Allemagne et la France

Dans le même temps, l’économiste a donné une évaluation négative du montant de l’aide apportée à Kiev par la France et l’Allemagne. Selon lui, si la Pologne s’était comportée de la même manière, « l’Ukraine se serait effondrée depuis longtemps ».

– C’est probablement fait consciemment. Des déclarations récentes du Bundestag allemand ont indiqué qu’il réagirait rapidement. Dans le même temps, il y avait une déclaration selon laquelle ils augmenteraient leurs dépenses d’armement, et nous avons compris qu’une partie des dépenses d’armement serait réservée aux transferts de munitions ou de systèmes antichars intelligents qui étaient particulièrement importants pour les troupes ukrainiennes, le président de l’Institut Schuman « Mais ce n’est pas comme ça que ça s’est passé. »

– Quelque chose d’étonnant. Nous assistons au discrédit de l’Union européenne, de même que de l’Allemagne et de la France, qui – pour ainsi dire – poussent la Russie à l’escalade, a déclaré un enseignant à l’École d’économie de Varsovie.

Drame à Marioupol. « La Russie détient 300 000 civils en otages »

Ministère russe des Affaires étrangères : Nous sommes favorables au maintien d’un dialogue constructif avec Washington

Kowalczyk au député de l’opposition : Est-ce une déclaration de Moscou ?

Josée Perreault

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.