Le G7 condamne les « atrocités commises par les troupes russes » en Ukraine

SURLes ministres des affaires étrangères du G7 – Canada, France, Allemagne, Italie, Japon, Royaume-Uni et États-Unis – et le haut représentant de l’Union européenne Josep Borrell, réunis ce jeudi, ont condamné « les atrocités commises par la Russie ». forces armées à Buche et dans d’autres villes ukrainiennes ».

Responsable dans la déclaration souligner que Des images « effrayantes » condamnant les crimes commis contre des civils et « des informations faisant état de violences sexuelles et de destruction d’infrastructures civiles » montrent « le vrai visage de la guerre d’agression brutale de la Russie contre l’Ukraine et son peuple ».

Les « massacres » qui ont eu lieu dans les villes ukrainiennes seront « inclus dans la liste des atrocités et des violations graves du droit international, y compris du droit international humanitaire et des droits de l’homme », que la Russie a commises en Ukraine.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kubel, a assisté à la réunion des dirigeants, exprimant une « sincère solidarité » et « les plus sincères condoléances aux victimes de cette guerre », ainsi qu’un « soutien indéfectible à l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières au niveau international ». . reconnu « qui passe « Aide supplémentaire » avec « des équipements et des fonds militaires ».

« Nous soulignons que les responsables de ces actes et atrocités odieux, y compris toute attaque contre des civils et la destruction d’infrastructures civiles, seront tenus pour responsables et poursuivis. »souligne la déclaration et souligne qu’elle « soutiendra les travaux en cours pour enquêter et rassembler des preuves de ces crimes et d’autres crimes potentiels ».

En plus de blâmer la Russie, le G7 insiste sur ce « Continuera à promouvoir la responsabilité de tous les complices de la guerre choisis par Moscou »y compris le régime du président biélorusse Alexandre Loukachenko.

Après que les États-Unis ont appelé le Conseil des droits de l’homme de l’ONU à « suspendre » la Russie, les dirigeants ont également déclaré qu’ils étaient « convaincus qu’il était temps » de procéder à la suspension, tout en soulignant que la Russie « doit se conformer immédiatement ». ordonnant à la Cour internationale de justice de « suspendre les opérations militaires lancées le 24 février ».

« Nous appelons la Russie à retirer ses forces et équipements militaires de toute l’Ukraine à l’intérieur de ses frontières internationalement reconnues. Nous mettons en garde contre toute menace ou utilisation d’armes chimiques, biologiques ou nucléaires. »ils répètent.

Et ils avertissent : « Nous nous souvenons des obligations de la Russie dans les traités internationaux dont elle fait partie et qui nous protègent tous. Toute utilisation d’une telle arme par la Russie serait inacceptable et aurait de graves conséquences.

Les responsables exhortent également la Russie à « fournir un accès humanitaire sûr et rapide » et à « permettre l’acheminement de l’aide humanitaire aux villes assiégées » et à veiller à ce qu’elle « soutienne la structure de coordination humanitaire du gouvernement ukrainien » pour « verser rapidement l’aide humanitaire ». qui est « nécessaire urgent ’.

Comment Des sanctions économiques et financières « sans précédent » contre la Russie resteront et « la pression économique sur la Russie et le régime de Loukachenko » augmentera. en Biélorussie. « Des mesures restrictives supplémentaires et coordonnées seront mises en place pour défendre efficacement la capacité de la Russie à poursuivre l’agression contre l’Ukraine » et le G7 et les partenaires internationaux « travailleront ensemble pour empêcher toute tentative de contourner les sanctions ou d’aider la Russie par d’autres moyens » et réduire « la fiabilité « . sur l’énergie russe ».

Ce jeudi marque le 43e jour de l’invasion russe de l’Ukraine. Au moins 1 563 civils ont été tués et 2 213 blessés, selon les données des Nations Unies (ONU). La guerre a déjà entraîné la fuite de plus de 11 millions de personnes, dont 4,1 millions vers les pays voisins.

Lire aussi : DANS UNE MINUTE : « Dernière chance » de quitter le Donbass ; Le PE demande un embargo

L’actualité en une minute nominée aux Marketeer Awards

SUR Nouvelles à la minute fait partie des nominés pour l’année 2022 Prix ​​du marketingdans la catégorie Médias numériques. Le vote court jusqu’au 31 mai.

Pour nous aider à gagner, rendez-vous sur le site du magazine homme d’affaireCliquez sur iciet continuez à remplir le formulaire en sélectionnant Nouvelles à la minute dans la catégorie Médias numériques puis formaliser le vote. Merci pour votre préférence !

Soyez toujours le premier informé.
Sixième année consécutive Choix du consommateur et récompense cinq étoiles pour l’impression en ligne.
Téléchargez notre application gratuite.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.