Le marathon médiatique cherchera une nouvelle condamnation du blocus contre Cuba

A 20 heures, heure française, sera lancé un marathon, convoqué en janvier par une plateforme activée en octobre 2020 pour renforcer la solidarité mondiale avec Cuba face à l’agression de Washington à laquelle elle est confrontée.

Dans un dialogue avec Prensa Latina, José Antonio Toledo, Haydeline Díaz et Patricia Pérez, les coordinateurs de la chaîne, ont assuré que toutes les conditions techniques étaient réunies pour une nouvelle demande universelle de fin immédiate du siège économique, commercial et financier de la nation. des Antilles. plus de six décennies.

Cette fois, ce sera un rejet du blocus exprimé par les médias, les organisations de la société civile, les forces politiques, les députés, les célébrités et les citoyens, qui auront tous la même possibilité de faire entendre leur voix contre la politique criminelle, ont-ils souligné.

Selon les promoteurs du marathon médiatique, les attentes sont élevées, soutenues par la grande diversité des voix qui se sont accordées depuis des dizaines de pays pour ratifier que le monde est du côté de la justice et de la vérité.

L’événement de 24 heures commencera par un discours du vice-ministre cubain des Affaires étrangères, Carlos Fernández de Cossío, et les premières déclarations seront faites par les déclarations des ambassadeurs en France et en Belgique, Otto Vaillant et Yair Jiménez.

Des médias traditionnels célèbres, d’autres alternatifs ou plus petits, des youtubers, des groupes de solidarité, des partis politiques et des organisations internationales auront de la place dans le marathon avec des présentations entrecoupées d’experts et de personnalités qui expliqueront ce qu’est le blocus et son impact, ont avancé Toledo, Diaz et Perez .

La liste confirmée des participants comprend Telesur, HispanTV, Al Mayadeen et Cubavisión Internacional ; agences de presse Prensa Latina, SANA et Sputnik, la chaîne ANTV de l’Assemblée nationale vénézuélienne et des stations telles que La Radio del Sur, Radio Patagonia, Radio Rebelde et Radio Habana Cuba.

Des partis communistes et progressistes de plusieurs pays ont également pris la parole, l’eurodéputé espagnol Manu Pineda, les intellectuels Fernando Buen Abad (Mexique) et Atilio Borón (Argentine), l’eurodéputé français François-Michel Lambert et les militantes argentines Stella Calloni et Hebe de Bonafini. à l’initiative.

En termes d’organisations, la liste comprend, entre autres, la Fédération syndicale mondiale, le Réseau latino-américain de solidarité avec Cuba, le Conseil national et international de la communication populaire, Pasteurs pour la paix (États-Unis) et le Front Farabund Martí. Libération nationale du Salvador (FMLN).

voiture / wmr

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.