Le Pen promet de réduire de 25% la contribution de la France à l’UE Courant européen DW

La candidate d’extrême droite Marine Le Pen a annoncé ce mercredi (23 mars 2022) que si elle devenait présidente de la France, elle réduirait la contribution annuelle du pays à l’Union européenne (UE) d’environ 25 % et a annoncé qu’elle supprimerait l’aide sociale . étrangers, y compris les Européens au chômage depuis plus d’un an.

Réduire la contribution de la France à l’UE, la deuxième plus importante après celle de l’Allemagne, permettrait d’économiser environ 5 000 millions d’euros par an et de maintenir la contribution de la France à environ 15 000 millions d’euros par an au lieu de près de 20 000 actuellement.

En présentant le coût des mesures qu’il mettra en place en cas de victoire aux élections d’avril, en plus d’évoquer une baisse des aides sociales aux étrangers, il a également influencé son idée d’expulser ceux qui sont au chômage depuis une année.

« Les étrangers qui travaillent dans une situation légale ne seront pas invités à rentrer, mais s’ils n’ont pas travaillé depuis plus d’un an, ils devront retourner dans leur pays », a-t-il précisé. La candidate a précisé qu’elle appliquerait cette mesure après consultation lors d’un référendum.

En termes de recettes, il a fait valoir qu’un « fonds souverain » serait mis en place pour canaliser les profits des secteurs comme les infrastructures afin de consacrer leurs initiatives ou projets aux Français. Il a également précisé que s’il présidait la France, il s’engagerait à rembourser la dette nationale du pays, à la fois en intérêts et en capital.

« L’idée de non-remboursement est irresponsable », a déclaré Le Pen, qui a quitté la zone euro après les élections de 2017. (EFE)

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.