Les dernières nouvelles de la guerre en Ukraine en direct La Russie a tué huit personnes dans un attentat à la bombe dans un centre commercial à Kiev International

Que s’est-il passé ces dernières heures en Ukraine

Au 26ème jour La guerre de la Russie contre l’UkraineCe sont les chiffres clés à 8h00 ce lundi 21 mars

Au moins six personnes sont mortes dans l’attaque d’un centre commercial à Kiev. Les troupes russes avancent lentement vers la capitale, et à mesure qu’elles passent du nord, les bombardements s’intensifient. La dernière, lundi soir contre un centre commercial de la banlieue de Kiev, qui a fait pour l’instant six morts. Une ville où règne une tension constante, se prépare à une attaque russe. La défense britannique dans l’administration assure que l’armée de Poutine se trouve à environ 25 kilomètres de la capitale.

Kiev rejette l’ultimatum de la Russie d’abandonner Marioupol. À cinq heures du matin (heure de Moscou, trois heures, heure de la péninsule espagnole), le délai accordé à l’Ukraine pour remettre la ville portuaire du sud-est du pays à la Russie a expiré. « Lâchez vos armes. Tous ceux qui le font ont la garantie d’un passage en toute sécurité », a déclaré Mikhail Mizintsev, directeur du Centre de gestion de la défense nationale russe, lors du briefing de ce dimanche. La vice-première ministre ukrainienne Irina Vereshchuk a répondu: « Il ne peut être question de reddition de quelque nature que ce soit, de la composition des armes. Nous avons déjà informé les Russes. »

La menace sur Odessa continue. La Perle de la mer Noire attend une attaque immédiate des Russes depuis la mer. À l’heure actuelle, la défense aérienne ukrainienne capture chaque jour les bombardements des navires russes.

fuite d’ammoniaque. Le gouverneur de la région de Sumi, Dmitro Yivitski, a confirmé une fuite d’ammoniac à l’usine chimique de Sumiyimprom à la suite d’une attaque russe lundi matin. Tôt dans la matinée, un porte-parole ukrainien a assuré que la population n’était pas en danger car la fuite était maîtrisée.

Nouvelle pression diplomatique sur Poutine. Joe Biden, le président des États-Unis, se rendra vendredi à Varsovie pour s’entretenir avec son homologue polonais Andrzej Dud. Biden ajoute ainsi du poids à son parcours européen, qu’il entreprend mercredi. Il arrive à Bruxelles jeudi, jour où l’agression russe « injustifiée » se termine depuis un mois. Il y assistera à une réunion extraordinaire de l’OTAN, ainsi qu’à une réunion avec le reste des pays membres du G-7. Il s’entretiendra ce lundi avec les présidents français, allemand, britannique et italien.

Sur la photo, deux policiers marchent devant les vestiges d’un centre commercial bombardé par les Russes dans le nord de Kiev. (Thomas Peter / Reuters).

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.