L’Espagne a battu la France et est entrée en finale européenne avec polémique

Mis à jour

19/11/2021 –
21:32

LL’équipe espagnole de roller hockey masculin participera demain (21h00) à la finale européenne de Paredes (Portugal) après battre la France 3-1 dans un match avec une certaine odeur de « biscotto », car le résultat méritait pour les deux d’être un duel décisif qui a coûté aux hôtes du Portugal.

Aux étudiants de Guillem Cabestany Il leur suffisait de battre une France renversante, qui s’était imposée sur l’Italie et le Portugal en cours de route, pour être en finale, mais le reste des prétendants dépend du résultat, car s’ils gagnent par un but ou deux, ils affronteront les Gaulois tandis que s’ils gagnent par une plus grande différence, ils affronteront le Portugal.

Partant de cette prémisse, les joueurs espagnols se sont rendus au Pavilhao Multiusos de Paredes, sachant parfaitement que Ils n’auraient pas dû faire d’erreur hier contre le Portugal, quand ils ont perdu le duel, ils ont gagné à deux minutes de la fin.

Sergi Panadero a ouvert le score en 5 minutes en déviant le précédent tir de Pau Bargall dans le but et Toni Prezo, sans garde, a creusé l’écart à la 16e minute après une belle action personnelle avec Polices ferrantes.

À ce stade, et avec la qualification pour la grande finale qui ne tient plus qu’à un fil, les deux équipes se consacrent au déshabillage. à la recherche de minutes à passer sans trop de surprises.

Tir trop large

Le point culminant de la controverse est venu avec de nombreuses deuxièmes périodes à parcourir, quand Marc Grau a vu un carton bleu pour avoir fait un lancer direct très large, quelque chose de collège portugais Joaquim Pinto et Miguel Guilherme interprété comme intentionnel.

La France n’a pas manqué de sanctions pour réduire l’écart avec Carlo Di Benedetto alors qu’il restait encore 13 minutes mais que l’Espagne en a mis deux de plus pour reconstruire la différence de deux buts grâce Nachos à part.

Le reste de la fête se nourrit du sifflet du public et de l’attitude méfiante des collège, qui a demandé à l’Espagne et à la France de voir le gardien.

L’Espagne vise la 18e couronne continentale et rééditer provisoirement le titre La Corua 2018 La France dispute sa première finale depuis 90 ans. Lors des cinq matchs précédents, toujours contre l’Angleterre, j’ai fini par perdre.

Fiche de données

France (0 + 1) : Bonneau (F), Bruno di Benedetto (C), Remi Herman, Roberto di Benedetto y Le Berre – cinco inicial – Audelin (F), Gefflot, Debrouver, Savreux y Carlo di Benedetto.

Espagne (2+1) : Carles Grau (F), Sergi Panadero, Ignacio Alabat, Csar Carballeira et Pau Bargall (C) – cinq de départ – Mart Serra (F), Marc Grau, Sergi Aragons, Ferran Font et Toni Prez.

(Non appelés : Xavier Malin et Xavi Barroso).

Cibler: 0-1, Sergi Panadero, min 5; 0-2, Toni Prez, min 16; 1-2, Carlo di Benedetto, 37 minutes ; 1-3, Ignacio Alabat, 39e.

rbitro : Joaquim Pinto (POR) et Miguel Guilherme (POR). arbitre supplémentaire : Daniel Loewe (FR). Ils ont enseigné la couleur bleue à Marc Grau et Sergi Aragons pour l’Espagne et à Bruno di Benedetto pour la France.

Incident: Le match s’est joué au Pavilhao Multiusos de Paredes (Portugal) devant 800 spectateurs.

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.