M5S Ravenna et Senator Croatti : le présent et l’avenir ne sont que dans les énergies renouvelables, Ravenna est le protagoniste de la transition verte

« Nous acceptons le défi du maire de Pascale sur l’énergie et la nécessité de renforcer la stratégie nationale, qui répond aux difficultés de regarder vers l’avenir, de surmonter l’immobilité et l’incertitude du gouvernement Draghi, mais nous croyons aussi que et aussi le présent en que nous devons investir. C’est dans le domaine des énergies renouvelables que Ravenne peut faire la différence et devenir le protagoniste de la transformation italienne. La ville dispose déjà d’une structure économique industrielle et d’un savoir-faire pour être non seulement compétitive, mais également leader dans les technologies de conception, de construction et de production de bâtiments pour des filières entières d’énergie verte. La dernière commande (la deuxième de trois), que Rosetti SpA a livrée aux Chantiers français de l’Atlantique, destinée au parc éolien de Fécamps, a déjà donné de multiples confirmations. Un autre exemple de la façon dont la réalité des sociétés pétrolières et gazières avancées de Ravenne est parfaitement en mesure de répondre aux besoins de ceux qui investissent aujourd’hui de plus en plus dans les énergies renouvelables, changeant de peau et aspirant à de véritables marchés de l’énergie qui permettront à de plus en plus d’entreprises et loin des technologies minières dont l’emploi décline depuis 10 ans. Il ne s’agit plus d’un éventuel changement de cap. La recherche d’énergie alternative aux combustibles fossiles est déjà une réalité dominante. » Dans une note, le sénateur du Mouvement 5 étoiles Marco Croatti et le groupe M5S à Ravenne

Pour le cinq étoiles, c’est « une erreur de se référer à des solutions fossiles immédiates ; elle sera toujours plus chère et aura un impact majeur sur l’environnement comme seule véritable alternative à la dépendance énergétique étrangère : les énergies renouvelables et le partage de la production et de la consommation d’énergie, comme les communautés énergétiques que notre commune vient d’agréer. Certes, le déblocage des projets verts dans notre pays doit s’accélérer, qui, même au vu des récentes décisions du gouvernement, semble de plus en plus paralysé par la bureaucratie au détriment, par exemple, des projets de regazéification. L’inégalité de traitement qui bloque encore la construction du parc éolien AGNES sur notre territoire et pénalise sévèrement Ravenne, où la technologie énergétique est prête mais incompréhensiblement ralentie au détriment des anciennes solutions. La crise énergétique actuelle doit être l’occasion d’accélérer l’avenir vert de notre pays et de notre territoire, et non de répéter les erreurs du passé, qui sont aujourd’hui une facture dramatique.

Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.