Macron a parlé à Poutine. Qu’a dit le président français aux dirigeants russes ? – Droit

Après s’être entretenu avec le président ukrainien Volodymyr Zelensky, Emmanuel Macron a appelé jeudi soir le président russe Vladimir Poutine et a exigé l’arrêt immédiat de l’invasion russe de l’Ukraine.

En réponse, le Kremlin a publié une déclaration dans laquelle il a été annoncé que, dans une conversation sérieuse et franche sur l’initiative du président français sur l’opération militaire en Ukraine, le président russe a fourni une explication détaillée des raisons et des circonstances de son lancement. Le service de presse russe a souligné que les deux présidents s’étaient mis d’accord pour rester en contact.

Ukraine. « Poutine doit comprendre que l’OTAN a des armes nucléaires »

Vladimir Poutine a annoncé que la Russie ne permettrait pas à l’Ukraine de posséder des armes nucléaires. – Dans le domaine militaire, la Russie moderne, même après l’effondrement de l’URSS et la perte d’une partie importante de son potentiel nucléaire, est aujourd’hui l’une des puissances nucléaires les plus puissantes. Par conséquent, personne ne devrait douter qu’une attaque directe contre la Russie entraînera un désastre et des conséquences tragiques pour l’agresseur potentiel – a expliqué le président russe.

En réponse, le chef du ministère français des Affaires étrangères, lorsqu’on lui a demandé si la menace de Poutine équivalait à la menace d’utiliser des armes nucléaires dans le conflit en Ukraine, a répondu que c’était ainsi qu’il l’avait compris. – Oui, je pense que Vladimir Poutine doit aussi comprendre que l’alliance atlantique est une alliance nucléaire. C’est tout ce que je peux en dire, a déclaré Jean-Yves Le Drian sur TF1.


A lire aussi :
L’Ukraine craint une attaque contre Kyiv. La date possible de l’invasion est donnée

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.