Macron, Bolloré et les rumeurs d’une course à l’Elysée

Spécial soupe internationale aux poireaux. Merci à nos confrères analystes qui souhaitent garder l’anonymat, des commentaires sur des articles tirés de journaux étrangers.

Un article paru dans monde diplomatique Décembre signé par Fanny Pigraud intitulé « La fin du jeu Bolloré en Afrique ?« Et avec un résumé dans lequel nous écrivons »Les rumeurs circulaient à l’occasion de la cession des activités africaines du groupe Bolloré en matière de transport et de logistique. Face à la concurrence internationale, principalement émiratie et chinoise, enchaînant les investissements ratés sur le continent, les multinationales accumulent également les déboires juridiques.s » : Il y a des rumeurs de vente d’actifs africains Vincent Bolloré dans le domaine du transport et de la logistique. La concurrence des Emirats et de la Chine, ainsi que les questions judiciaires, pèsent lourd.

cette négligence elles sont devenues une réalité et, entre-temps, des initiatives judiciaires se développent.

Les entreprises françaises impliquées dans des activités illégales à l’étranger sont nombreuses et ont été lourdement sanctionnées. Et des diamants Jean_Badel Bokassa à Valéry Giscard d’Estaing au financement Mouammar Kadhafi Nicolas Sarkozy, l’Afrique a également été à l’origine d’importants scandales politiques. Or, le système judiciaire français, malgré les amendes très lourdes, dans les demandes de réparation pour des délits commis à l’encontre d’autres pays, tend à défendre l’intérêt national : il est difficile pour les services secrets et les entreprises hors de France de pouvoir attaquer des intérêts stratégiques (de logistique pétrolière) transmettre aux tribunaux les rapports d’infractions présumées comme c’est le cas dans d’autres pays européens. Et l’investissement du groupe Bolloré Les ports et les chemins de fer africains sont certainement stratégiques pour Paris, qui doit résister à l’intervention de Pékin de l’Éthiopie au Nigeria, du Congo au Burkina Faso.

Mode diplomatique il raconte comment le compromis (très coûteux) trouvé en octobre entre la justice française et Bolloré a plutôt été, cette fois, contourné. Ainsi le choix des groupes sous contrôle judiciaire vendre une partie de l’empire que les entrepreneurs bretons construisent dans les ports et les chemins de fer depuis les années 1980.

Certains mauvais observateurs contre Emmanuel Macron, a suggéré sa manœuvre pour toucher Bolloré qui, jouant sur le fil avec le soutien d’E’ric Zemmour, a ouvert la voie à Valérie Pècresse très dangereux pour les locataires actuels de l’Elysée.

Il est bien connu que la politique en France n’est pas un « dîner de gala ». George Pompidou et François Mitterrand étaient tous deux des spécialistes des opérations secrètes. Mais s’ils trouvent une base ces rumeurs pourraient finir par nuire à Macron que c’est précisément en Afrique (avec ses connexions énergétiques inévitables qui affectent également les gens ordinaires) a causé beaucoup de chaos.

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.