Mateusz Morawiecki s’est interrogé sur les propos d’Emmanuel Macron. Le premier ministre explique le silence électoral en France

Le Premier ministre Mateusz Morawiecki, invité samedi à commenter les propos du président français Emmanuel Macron à son égard, a répondu qu’en raison du silence électoral dans ce pays, « nous devons tous être particulièrement retenus lorsque nous commentons ce qui s’y passe ». « Je m’adapterai aussi à ces règles de démocratie », a-t-il ajouté.

Dans une interview au quotidien « Le Parisien », Emmanuel Macron a accusé le Premier ministre Mateusz Morawiecki d' »être un antisémite d’extrême droite qui exclut les personnes LGBT », ajoutant que Morawiecki voulait aider Marine Le Pen, candidate à la présidence en l’élection.

Samedi, interrogé sur cette déclaration lors d’une conférence de presse à Ożarów Mazowiecki, Morawiecki a souligné qu’aujourd’hui, en raison du silence électoral en France, « nous sommes tous soumis à une retenue particulière lorsque nous commentons ce qui s’y passe ». « Je m’adapterai aussi à ces règles de démocratie », a-t-il ajouté.

Vendredi, le porte-parole du gouvernement, Piotr Mueller, évoquant les propos de Macron, a déclaré aux journalistes : – Je comprends que dans les émotions politiques qui accompagnent chaque campagne électorale, il y ait des mots prononcés trop loin. Pour le moment, cependant, parler du Premier ministre polonais dans le contexte de l’antisémitisme est simplement un mensonge, cela passe à côté des faits.

Porte-parole du gouvernement sur les déclarations de Macron : passe à côté des faitsTVN24

Ambassadeur de France convoqué au ministère des Affaires étrangères

Vendredi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Łukasz Jasina, a indiqué que l’ambassadeur de France avait été convoqué au ministère des Affaires étrangères « en raison des déclarations faites dans l’interview du président de la République française au Parisien ». Après la visite de l’ambassadeur de France, Yasin a déclaré que la conversation « s’était déroulée dans une atmosphère de grande compréhension mutuelle ».

Morawiecki à Macron : combien de fois avez-vous négocié avec Poutine ?

Lundi, lors d’une conférence de presse, Morawiecki a critiqué « certains dirigeants de pays européens » pour « avoir arrêté, manœuvré, filmé » en réponse à l’agression russe. – Président Macron, combien de fois avez-vous négocié avec Poutine, qu’avez-vous obtenu ? Avez-vous arrêté l’une des actions qui ont eu lieu ? Les criminels ne sont pas échangés, les criminels doivent être combattus. Personne n’a négocié avec Hitler. Négocieriez-vous avec Hitler, avec Staline, avec Pol plus tard ? – dit-il en se tournant vers le président de la France. Depuis le début de l’invasion russe, Macron a passé plusieurs coups de fil avec Vladimir Poutine.

A LIRE AUSSI : Macron s’est entretenu avec Poutine. Le président français a appelé à un cessez-le-feu en Ukraine

Macron répond à Morawiecki

Mercredi soir, Macron a accordé une interview à TF1, dans laquelle il a évoqué les propos de Morawiecki. – Cette affirmation était sans fondement et scandaleuse, mais cela ne m’a pas surpris. Mateusz Morawiecki, lui-même soutenu par le parti d’extrême droite, s’immisce dans la campagne électorale française – a-t-il dit. Macron a ajouté que Morawiecki soutenait sa rivale Marine Le Pen, qu’il a rencontrée à plusieurs reprises.

Dimanche prochain, le 10 avril, aura lieu le premier tour des élections présidentielles en France. Les sondages prédisent qu’Emmanuel Macron et Marine Le Pen s’affronteront au second tour le 24 avril.

Josée Perreault

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.