Mélenchon veut fermer son front gauche ce dimanche

politique

Élections en France

Agences EITB MOYEN


Les socialistes, qui ont suspendu les pourparlers vendredi dernier, ont annoncé leur intérêt à négocier à nouveau peu après avoir déclaré leurs intentions.

Euskaraz Irakurri : Melénchonek iluntzerako itxi nahi du bere ezkerreko frontea

Jean-Luc MélenchonLe leader de l’Insumisa français, la force de gauche avec le plus grand nombre de voix lors de la dernière élection présidentielle, a mis ce dimanche minuit pour rejoindre le front de gauche pour les législatives de la mi-juin.

Les socialistes, qui ont suspendu les pourparlers vendredi dernier, ont annoncé leur intérêt à négocier à nouveau peu après avoir déclaré leurs intentions.

« Nous sommes à quelques millimètres, nous avons fait des progrès. Si ça ne se termine pas ce soir, ça ne finira jamais. » cinq semaines élections législatives », a déclaré Mélenchon devant plusieurs centaines de militants de la place de la République à Paris, quelques minutes avant le départ du cortège le 1er mai.

Mélenchon, qui s’est classé troisième au premier tour de l’élection présidentielle française, au cours de laquelle il a remporté 22% des voixnégocier avec lui parti socialiste, vert un communistes accord sur la création de candidatures communes afin d’obtenir un nombre suffisant de députés à l’Assemblée nationale française pour agir contre le pouvoir du président réélu, le centriste Emmanuel Macron.m.

Le leader de gauche, dont les partisans l’ont reçu d’un cri « Premier ministre »déclaré qu’il acceptait toutes les conditions fixées par les autres parties et s’engageait pour celles-ci et propre club parlementaire (15 députés nécessaires), une offre qu’il juge généreuse compte tenu du pourcentage de ceux des présidentielles. Alors que la France insoumise gagnait 22 %, les Verts 4,7 %, les Communistes 2,3 % et le Parti socialiste 1,7 %.

Il est également garanti qu’il n’y aura pas de sortie du programme Union européenne au cours des cinq prochaines années, bien qu’il ait prévenu que la France « ne parviendrait pas » à se conformer aux règles et traités européens qui vont à l’encontre de « ce que le « peuple français a décidé ».

Peu après son discours, le secrétaire général des socialistes, Olivier Fauré, a annoncé qu’il reprendrait les négociations ce soir. Selon leurs dirigeants, un accord avec les Verts est très probable. La plus grande pierre d’achoppement maintenant, ce sont les communistes, parce que « quitté la table »déplore Mélenchon lui-même.

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.