MotoGP, GP de France. Résultats des qualifications du Mans : Field pour Bagnai, 2e Miller

Il est impossible de se tenir devant lui. Quand Pecco donne le bon jour, il est capable de telles performances que samedi au Mans, où il a signé pole position historique : première pour Ducati avec de nombreux records. Il s’est placé devant son coéquipier et lui a ouvert la voie vers la première ligne et la deuxième place, qui vaut son pesant d’or, car L’adversaire le plus redouté de Fabio Quartararo a placé une rangée de moins, à la quatrième place. « Un deux » qui peut faire mal et qui laissera sa marque. Avant tout, confirmer croissance générale de Ducatisqui a placé cinq coureurs dans les dix premières places sur la grille de départ : Enea à la cinquième place Bastianini Dans la matinée, une panne de moteur s’est arrêtée, le pilote maison Johann Ninth Zarco (Le Français signe six fois, mais vient réduit de trois postes pour empêcher un autre conducteur en Q2), Martine huitième (Espagnol, auteur du neuvième temps, gagne une position à cause de la punition de Zarca).

Ducati, Dall’Igna : « Nous avons des pilotes incroyables »

Le chef du département course de Bologne, Gigi Dall’Igna, était extrêmement satisfait : « Ce sont des gars formidables, Pecco a jeté Jack, incroyableL’intéressé confirme qu’il est content que Miller ait été traîné : « Je l’aime bien, beaucoup de poids a été enlevé (La référence est aux rumeurs d’un renouvellement délicat du traité australien, rivalisant avec Martin et Bastianini, ndlr.) « Miller s’est assis derrière lui et savait qu’il avait moins : » fait un tour spectaculaire« Bagnaia a découvert une autre pierre angulaire, une piste propice à des quadricycles en ligne plus agiles : « Cette moto est forte dans les tours rapides, a-t-il déclaré. Après Libre 4, j’étais un peu inquiet parce qu’on a changé quelque chose, mais en qualifications nous sommes allés dans la direction opposée et tout a parfaitement fonctionné« .

Aleix Espargaró a pris la troisième place à Quartarar

Miller a gagné l’an dernier, cette année c’est peut-être à lui qui accuse 33 points de retard à la cinquième place, mais il se présente comme un véritable rival de Quartararo.. Les courses de dimanche ont déjà un avant-goût de l’enjeu du championnat du monde. Le Français, qui a tout donné et tenté d’emmener Marc Marquez avec lui dans la matinée, ne peut pas se cacher en espérant avoir un autre allié pour arrêter l’escadron Ducati. Pourtant, l’Espagnol a terminé loin, sur le dixième plateau de la grille de départ, confirmant ainsi les difficultés actuelles. « El Diablo » devra aussi se battre Aleix Espargaróqui lui a surpris une troisième place. « Cette piste ne convient pas à mon style de pilotage – a confirmé l’Espagnol – mais les techniciens ont bien travaillé et m’ont donné une moto plus stable au départ à basse vitesse. » Son talon d’Achille attend des pentes plus douces et plus rapides. « Félicitations à Aleix – a déclaré Massimo Rivola, responsable du département course de Noale. Le Mans n’est pas l’un de ses circuits préférés et ce n’est pas non plus pour notre moto. » J’ai hâte d’arriver sur les circuits rapides où il peut aller encore mieux. » Les hommes de Suzuki sont également satisfaits : sixième place au départ Paix devant un coéquipier Rinçagesdeux pilotes qui emprunteront un chemin différent en 2023, après que le constructeur japonais a annoncé son intention de quitter le MotoGP à la fin de la saison en cours.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.