Nouvelles de Santos et Baixada Santista

La croissance démographique de la France a provoqué la congestion du réseau routier du pays et la saturation de ses autoroutes, en plus des transports en commun, avec des problèmes d’accessibilité dans certaines villes du pays. En conséquence, les émissions de gaz à effet de serre sont devenues encore plus prononcées. La mise en place d’autoroutes de tramway a été signalée comme une solution possible aux deux problèmes.


La question a été soulevée par Nicolas Hautiére, professeur à l’université Gustav Eiffel et directeur du COSYS, qui a présenté le panel Autoroute électrique / 5e génération lors de la conférence. 1º Séminaire Brésil – France – Transport de marchandises en 2050 – Décarbonation et Véhicules Autonomesce matin (lundi) à Santos.


Selon lui, le pays étudie les moyens d’alléger le système routier, d’améliorer la mobilité, les problèmes sociaux et durables et l’accès équitable pour tous les citoyens qui utilisent un moyen de transport. Il dit que le pays doit développer un modèle basé sur la performance à tous les niveaux.


« Le grand défi, malheureusement, est d’optimiser les autoroutes en attendant. [até 2050] pour éviter de bloquer, de s’arrêter. Cette autoroute à thème demain. c’est que nous pourrons concevoir nos générations d’autoroutes qui pourront faciliter le développement de lieux de vie intelligents et durables », explique-t-il.


Il pointe également le problème de la décarbonisation du transport de marchandises longue distance afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. L’étude le soulignait en mentionnant qu’une réduction de 80 % du trafic longue distance peut être obtenue sur les autoroutes électriques.


« Le message que je voulais faire passer est que l’enjeu principal de la nouvelle génération d’autoroutes est l’automatisation et l’intégration énergétique croissante pour répondre aux besoins de la société. Le programme que je développe à l’université vise à montrer les voies de l’avenir, à montrer les domaines des différents acteurs. Notre objectif principal est de décarboner le transport de marchandises longue distance et de réévaluer la relation entre les autoroutes et les zones qui se croisent dans le domaine de la biodiversité et de l’urbanisme », conclut-il.


LA Séminaire franco-brésilien a lieu ce lundi et mardi (10) dans l’auditorium principal de l’Universidade Santa Cecília (Unisanta), à Santos.


La réunion réunira des spécialistes brésiliens et français des principales universités des deux pays, qui présenteront des recherches et des études sur le potentiel et les alternatives de la connexion entre la capitale et le plus grand port d’Amérique latine, ainsi que sur les modes de transport. coûts dans les décennies à venir et les questions de durabilité connexes.


Henri Jordan

"Créateur sympa pour les hipsters. Gourou de la musique. Étudiant fier. Mordu de bacon. Amoureux du Web passionné. Spécialiste des médias sociaux. Gamer."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.