Open d’Australie, Herbert : « Je n’étais pas vacciné. L’exception Djokovic ? Je ne suis pas offensé’

Le Français Pierre-Hugues Herbert, qui n’était pas vacciné, n’a pas demandé de dérogation pour l’Open d’Australie : au premier tour du Chelem cette saison n’existera pas. Mais il a dit qu’il était heureux pour Djokovic, ce qui est par ailleurs attendu sur le continent après exclusion médicale : »Je ne suis pas offensé et je ne suis pas offensé. Je ne pense pas qu’il soit le seul à l’avoir – dit le numéro 110 du classement ATP un Équipe -. Je ne veux pas être à sa place quand il descend de l’avion parce que je ne pense pas qu’il va recevoir l’accueil qu’il mérite pour être numéro un mondial. Si sa libération avait été acceptée, ce serait parce qu’il aurait un motif valable. Après avoir traversé les rigueurs de l’Open d’Australie de l’année dernière, je pense que la réponse est non, J’étais très surpris. »

Pas de demande de sortie médicale

TENNIS



Réalisateur Tiley : « Aucune aide pour Djokovic »

Le Français a insisté sur le fait qu’il ne demandait pas d’exception pour jouer : « je n’ai aucune raison valable de le demander. Je n’ai pas d’anticorps, ce qui veut dire que je n’ai pas attrapé le virus. « Et sur les vaccins : » Je ne le fais pas, J’ai un débat interne sur cette question tous les jours. Lorsque j’ai pris cette décision, je savais que cela pouvait compromettre mes chances d’aller en Australie ou aux États-Unis. Est-ce normal que quelqu’un ne puisse pas aller garder ses cotes pour des raisons non sportives ? « – il a fermé.

Lazare Abraham

"Pionnier du café. Analyste. Passionné de musique généraliste. Expert du bacon. Organisateur dévoué. Ninja incurable d'Internet. Entrepreneur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.