Philippsburg envisage un procès contre le stockage des déchets nucléaires de la France

Philippsburg (dpa / lk) – La ville de Philippsburg veut intenter une action en justice contre le projet de stockage temporaire de déchets nucléaires en provenance de France.

Le maire de Philippsburg Stefan Martus (indépendant) a indiqué mercredi que le conseil municipal avait décidé la veille à huis clos de tout préparer pour le procès. Cependant, l’approbation de l’Office fédéral pour la sûreté de la gestion des déchets nucléaires n’est pas encore publique. SWR a déjà informé. La ville a déjà annoncé une action en justice.

L’année dernière, l’Allemagne et la France se sont mis d’accord sur une nouvelle façon de récupérer les roues contenant des déchets nucléaires hautement radioactifs. Selon les informations, cinq barils doivent être retournés de La Hague, en France, à l’entrepôt intermédiaire de Philippsburg d’ici 2024. En toile de fond, un accord international en vertu duquel l’Allemagne doit reprendre les déchets nucléaires qui ont été retraités à l’étranger.

Stockage temporaire autorisé jusqu’en 2047

L’entrepôt temporaire n’est approuvé que jusqu’en 2047, a déclaré Martus. Comme le dépôt de déchets nucléaires en Allemagne arrive plus tard, cette date – désormais prévisible – ne peut être respectée. « Le changement pour Philippsburg ne peut pas simplement se faire sans que nous pensions à la fin. » Selon lui, la ville veut donner l’exemple dans le procès. « En fin de compte, nous ne pourrons probablement pas éviter de prendre quelque chose parce que le gouvernement fédéral le veut. »

La scierie est déjà en construction

Au début, on avait toujours promis à la ville que seuls les déchets nucléaires des centrales nucléaires locales y seraient stockés, a déclaré Martus. Les deux fours du fournisseur d’énergie EnBW de Karlsruhe sont hors réseau et sont en cours de démantèlement depuis 2017 et 2020. L’entreprise estime que cela prendra 10 à 15 ans. La ministre de l’Environnement du Bade-Wurtemberg, Thekla Walker, a déclaré l’année dernière à l’occasion d’un accord entre l’Allemagne et la France que l’État assumait la responsabilité du patrimoine radioactif de la production d’énergie nucléaire.

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.