polémique après la rencontre islamo-chrétienne à Paris

Dans l’église St. Sulpicjusz a tenu une congrégation musulmane-chrétienne à Paris, au cours de laquelle les islamistes ont chanté la sourate Coran. La désignation d’une salle de prière fait polémique chez les catholiques, rapporte jeudi le quotidien Le Figaro.

St. Sulpicius est la deuxième plus grande église de la capitale française après la cathédrale Notre-Dame et sert actuellement de basilique. La Journée du dialogue interreligieux s’est tenue dans le temple, et un événement pour environ 800 personnes a été organisé par des associations musulmanes et chrétiennes : Ephèse et le mouvement « Ensemble avec Marie ».

>>> Journée islamique à Poznan. Construire des relations dans le respect de la diversité [WIDEO]

A l’ordre du jour de la rencontre figuraient un historien des religions, un romancier, un responsable d’associations caritatives et deux imams qui ont chanté le Fatah, la sourate d’ouverture du Coran, avant la prière du « Notre Père » récitée par les catholiques. Les discours ont également été entrecoupés de chants de la chorale islamo-chrétienne « Salam », un groupe de filles portant le hijab. Au cours de la réunion, les imams ont pris la parole du haut de la chaire de l’église.

Plusieurs prêtres et quelques catholiques ont critiqué la réunion. « L’Église de France n’est plus en mesure de proclamer un seul Sauveur, Jésus-Christ ? Tristesse et incompréhension, a-t-il écrit. Matthieu Raffray, cité par « Le Figaro ». La paroisse a confirmé l’information selon laquelle elle avait mis la salle à disposition le temps de la réunion, mais « pas de façon permanente ». « Certains chrétiens et musulmans sont venus préparer cette rencontre à l’issue de la messe de midi, et nous avons proposé à ceux qui le souhaiteraient un lieu où ils pourraient se retrouver pour prier ensemble à la prière de midi », précise la paroisse.

Lire Soutenez-nous !

Nous travaillons également avec votre aide. Soutenez les activités d’évangélisation de notre salle de rédaction !

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.