Présidence française du Conseil de l’UE. Les projets du président Macron | Allemagne – Politique allemande actuelle. Nouvelles DW en polonais | DW

Emmanuel Macron veut s’occuper de beaucoup de choses durant cette période. En raison des élections présidentielles en France en avril 2022, de nombreux rendez-vous importants sont déjà programmés pour le premier trimestre.

Le président considère le plan de reconstruction de l’UE basé sur la dette partagée comme un bon modèle pour financer les investissements futurs. « Le cadre budgétaire doit être reconsidéré », déclare Macron, se référant aux règles actuelles, qui, par exemple, incluent des niveaux d’endettement inférieurs à 60 % du PIB. Il a décrit la règle selon laquelle le déficit ne doit pas dépasser trois pour cent du produit intérieur brut comme « obsolète ».

problèmes de migration

La France appelle à « une Europe qui sache protéger ses frontières extérieures ». Pendant la présidence française, une réforme de l’espace Schengen est prévue, avec des rencontres régulières entre les ministres intéressés. Dans les situations de crise – comme à la frontière biélorusse-polonaise – un nouveau mécanisme doit être créé qui permettra le déploiement rapide des forces de sécurité et des équipements d’autres pays de l’UE. La France souhaite également poursuivre son projet de longue haleine d’harmonisation des règles d’asile.

La défense

Pour Macron, le leitmotiv est « la souveraineté européenne ». Lors de la présidence française du Conseil de l’UE, le « EU Strategic Compass » (une stratégie de sécurité qui fixe des objectifs communs aux États membres dans les domaines de la réponse aux crises, des capacités militaires, de la coopération avec les partenaires et du renforcement de la résilience de l’UE aux années), proposé par l’Allemagne lors de sa présidence l’année dernière, est approuvé. La boussole gère également les menaces dans les océans, l’espace extra-atmosphérique et le cyberespace.

hypothèses climatiques

Le président français a également l’intention de forcer l’imposition de droits sur les produits importés, à savoir une taxe carbone aux frontières, officiellement appelée Mécanisme d’ajustement carbone aux frontières-CBAM. De cette façon, Macron veut éviter des conditions de concurrence défavorables pour les entreprises européennes qui produisent selon des réglementations environnementales plus strictes. – Nous ne pouvons pas perdre une minute, c’est une véritable situation de crise – indique le président se référant au changement climatique. Il veut également interdire l’importation de produits pour lesquels les forêts tropicales sont massivement défrichées.

Des projets pour l’Afrique

Un sommet conjoint UE-Union africaine se tiendra à Bruxelles les 17 et 18 février. Emmanuel Macron appelle à un « nouvel accord économique et financier ». Selon lui, une nouvelle solidarité s’impose avec un continent aux prises avec les conséquences de la pandémie et de l’énorme croissance démographique. Par ailleurs, l’Afrique doit être aidée dans la lutte contre le changement climatique.

fonction publique européenne

La question de la fonction publique européenne était au cœur de la présidence française. À l’avenir, tous les jeunes de moins de 25 ans en Europe devraient pouvoir effectuer ce service de six mois. Il peut s’agir d’un séjour à l’université, mais aussi d’un apprentissage ou d’un stage.

(AFP / pot)

Aimeriez-vous faire des commentaires sur cet article? Faites-le sur Facebook ! >>

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.