reliquaire unique bl. carte. Wyszyński


Photo Flickr / EpiskopatNews

Il était dans les flammes et dans l’eau, taillé, percé, poli. Bien qu’il ne soit pas de grande taille, le processus de création a pris plusieurs mois et a parcouru un long chemin. Un nouveau reliquaire contenant des éléments du sang de St. Le primat Wyszyński est prêt.

Bientôt, il sera placé dans la chapelle de Jasnohora à côté de l’image de la Mère de Dieu. Le reliquaire a la forme des armoiries cardinales du primat Wyszyński. Il montre un bouclier avec l’image de la Vierge Marie de Jasnohorská, un lys d’argent (les armoiries du chapitre de Gniezno – à partir de 1948, Stefan Wyszyński était le métropolite de Gniezno) et un bol avec la tête de St. Jean-Baptiste (symbolise le patron de la cathédrale de Varsovie). Au-dessus de l’écu, il y a un chapeau de cardinal et une double croix à deux bras transversaux, signe de la dignité du métropolitain. Sous le bouclier se trouve un ruban avec l’appel Soli Deo (Dieu lui-même).

>>> Rome : exposition consacrée à St. carte. Stefan Wyszyński

Lien vers le drapeau polonais

Le reliquaire mesure plus de trente centimètres de hauteur et une vingtaine de largeur. – La forme du reliquaire est, en quelque sorte, déterminée par la relique elle-même, c’est-à-dire une goutte de liquide prélevée sur le cardinal. Stefan Wyszyński, enfermé dans une plaque de microscope en verre – a déclaré Jerzy Maciejowski, l’auteur du projet.

Le liquide avec des éléments sanguins est facilement visible grâce au fond de velours blanc et rouge. Il s’agit d’une référence au drapeau polonais, qui commémore le primat en tant que père de la nation. La goutte rouge est en haut, sur un fond blanc.

Chaque élément du reliquaire a été soigneusement fabriqué à la main dans plusieurs ateliers spécialisés. Des modèles ont été créés dans l’atelier de sculpture, grâce auquel il a été possible de réaliser des moulages en bronze selon la technique exigeante « à la cire perdue ». Cette méthode de moulage assure une reproduction de haute qualité de l’apparence du modèle. Le modèle a été sculpté par Piotr Wawer, le moulage a été réalisé par Waldemar Pietras. Les éléments en bronze et en laiton sont allés à l’atelier d’or et de bronze d’Adam et Grzegorz Krok, où ils ont été assemblés dorés, argentés, avec des patines nobles.

Une partie distincte est le support de reliquaire utilisé pour l’exposition occasionnelle de reliques à l’autel. Il est fait de laiton plaqué or et comporte des éléments en chêne noir tournés avec précision par Andrzej Bucki.

– C’est un grand honneur que nous puissions préparer l’environnement pour des reliques aussi inhabituelles et participer une fois de plus à la mise en œuvre du projet destiné à l’espace sacré de Jasná Góra – a souligné le concepteur.

Vous avez lu Soutenez-nous !

Nous fonctionnons aussi grâce à votre aide. Soutenez l’activité d’évangélisation de notre rédaction !

Régine Martel

"Pionnier d'Internet. Faiseur de troubles. Amateur passionné d'alcool. Défenseur de la bière. Ninja zombie."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.