Retraite après la saison 2021/22 ? L’Italie accueille 6 concurrents du CdM, Jansrud et Janka les noms les plus difficiles

Résumons la situation de ceux qui ont décidé de quitter le cirque blanc : Moelgg, Nani, Gasslitter, Midali, Sosio et Francesca Marsaglia, des bleus qu’on ne verra plus à la porte à partir de l’année prochaine.

Jeudi 28 avril, 9h50

Fin avril, il est possible de tirer un bilan des annulés, du moins annoncés jusqu’ici, de ceux qui ont décidé durant la saison 2021/22 et au terme de celle-ci de quitter le ski de compétition au plus haut niveau.

Les noms les plus difficiles sont Carlo Janka et Kjetil Jansrud, partis après leurs courses à domicile, c’est-à-dire le week-end à Wengen pour les Grisons et Kvitfjell pour les Norvégiens ; nous parlons de deux champions olympiques et mondiaux, ainsi que des gagnants de plusieurs boules de cristal (Janka également absolue, émue par Jansrud).

À vrai dire, par rapport aux dernières saisons, peu d’athlètes de haut niveau sont partis; Cependant, l’Italie a accueilli les six protagonistes qu’elle avait vus à la Coupe du monde ces dernières années. Après presque vingt ans, Manfred Moelgg disait adieu avec émotion au ski de slalom à Flachau le 9 mars dernier, quelques jours après l’annonce de Francesca Marsaglia, qui clôturait son aventure dans le cirque blanc avec un superg de Lenzerheide.

En fin de saison pourtant, Roberta Midali, Verena Gasslitter, Federica Sosio et Roberto Nani ont raccroché sur les skis, tous les quatre largement conditionnés par des problèmes physiques et contraints de mettre fin prématurément à leur carrière.

Il y a quelques jours, la nouvelle de la démission d’Erin Mielzynski, slalomeuse canadienne qui s’est imposée sur le circuit supérieur et, restant dans le thème des spécialistes de la barre étroite, a quitté la Norvège Kristina Riis-Johannessen cette saison. En plus de Janka, il est temps de dire au revoir à Nils Mani, Cedric Ochsner, Charlotte Chable et Luana Fluetsch chez eux en Suisse.

L’Autriche a perdu Clemens Nocker et Stephanie Resch, la Suédoise Magdalena Fjaellstroem (déjà en cours de saison) et le Français Tobias Windingstad dans le secteur de la vitesse à la place de Roy Piccard et Tiffany Gauthier. Enfin, un vétéran comme la Slovène Marusa Ferk-Saioni, l’Américain Alex Leever et un autre slalomeur, un jeune Croate Elias Kolega, ont également souffert de blessures qui ne lui ont pas permis de concourir ces deux dernières années.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.