Ski alpinisme – distance mondiale: Millet Tour du Rutor Extrême couronne la France – Fondo Italia

Double français à Planaval. Mathéo Jacquemoud – Samuel Equy et Axelle Mollaret – Emily Harrop sont les nouveaux champions du monde ISMF de ski alpinisme, spécialisés sur les longues distances. Couronnant les athlètes les plus forts de la saison, le Millet Tour du Rutor Extrême, seule étape italienne en 2022 sur La Grande Course, le circuit international des courses les plus prestigieuses de tout l’arc alpin et des Cordillères pyrénéennes. La course, découpée en trois étapes, a été caractérisée par trois jours de conditions météo compliquées, qui ont obligé les organisateurs, salariés du Corrado Gex Ski Club, à refaire toutes les pistes dans les heures précédant le départ.

La première étape s’est déroulée dans la région de La Thuile, avec 159 équipes masculines et 15 équipes féminines au départ, avec un total de 348 athlètes représentant 15 nations différentes. La course d’alpinisme de style TDR les a menés aux sommets de « La Bella Valletta » et « Bellecombe » avec un circuit qui comprenait 2 400 dénivelés positifs, trois ascensions, autant de descentes et deux sections à pied.

La deuxième étape a été caractérisée par une étape avec un dénivelé positif de 2 463 m au cœur de la Valgrisenche, en partant de Bonn et en arrivant à la position habituelle de Mondanges. Quatre ascensions et autant de descentes avec deux tronçons à pied, qu’il faut gérer avec des sacs à dos et une altitude maximale de 2963 m au dessus du niveau de la mer Mont de l’Arp Vieille. Pour ne rien arranger, un grand hiver en altitude avec des températures perçues jusqu’à -19°.

La troisième et dernière étape, qui a déterminé le titre de champion du monde, s’est caractérisée par 2340 m de dénivelé avec départ et arrivée à Planaval, petit village d’Arvier. Deux montées importantes, des températures avoisinant les -20° au sommet de Château Blanc (3442 m), et une descente raide sur neige fraîche à presque 2000 m.

Les maîtres sont des hommes et des femmes de France. Trois jours de fatigue épique, quand le Français Mathéo Jacquemoud – Samuel Equy a remporté l’or des championnats du monde, quand il a été le premier à franchir la ligne d’arrivée avec un temps final de 2h18’20 ». Deuxième place pour les Italiens Davide Magnini – Matteo Eydallin 2h21’11 » et troisième place pour le deuxième Français William Bon Mardion – Xavier Gachet 2h24’34 ».

Comme prévu, la Française Axelle Mollaret – Emily Harrop s’est imposée chez les femmes pour la troisième fois consécutive. Pour eux, le temps d’arrivée est de 2 : 51’22 » et une médaille d’or. Comme lors des étapes précédentes, la bleue Giulia Murada – Alba De Silvestro (2h57’27 ») est deuxième à l’arrivée. Troisième à l’ordre du jour, mais pas au classement mondial, car appartenant à des nations différentes, la Slovaque Marianna Jagerčíková et la Polonaise Iwona Januszyk (3h01’43 »). Les quatrième et troisième au classement général du classement mondial sont les bleues Mara Martini – Ilaria Veronese.

MILLET TOUR DU EXTREME GARA GIOVANI

Il y avait aussi deux jours de concours pour les jeunes « Moins de 20 ans », « Moins de 18 ans », « Moins de 16 ans », auxquels ont participé les protagonistes et gagnants Thomas Magnini, Vanessa Marca moins de 16 ans, Marcello Scarinzi, Clizia Vallet dans le moins- 18 ans et Rémi Cantan, Noemi Junod concourant dans la catégorie moins de 20 ans.

Soixante-sept (67) étaient au départ des jeunes coureurs, auxquels le Millet Tour du Rutor Extrême a porté, comme toujours, une attention particulière avec des parcours spécifiques.

Les joueurs de moins de 20 ans (hommes et femmes) et de moins de 18 ans (hommes) se sont affrontés sur la première piste 1743 m avec un dénivelé positif (3 montées, autant de descentes et aussi pour leur passage au GPM du jour au Mont Arp Vieille) . Les moins de 18 ans (femmes) et les moins de 16 ans (hommes et femmes) ont couru sur la piste longue de 1180 m (3 montées, 3 descentes, le dénivelé maximum atteint Piano Forclaz du Bré à 2400 m).

La deuxième et dernière piste qui leur est dédiée, moins exigeante, mais non moins efficace, a vu s’affronter des jeunes de 20 ans (hommes et femmes) et des jeunes de 18 ans (hommes) sur la piste de 1278 m au dénivelé positif. (2 ascensions, par exemple de nombreuses descentes, deux tronçons à pied et le passage au GPM journalier sur le glacier de Château Blanc à 2850 mètres d’altitude). Les moins de 18 ans (femmes) et les moins de 16 ans (hommes et femmes) ont couru 900 m sur la piste (2 montées, 2 descentes, 1 section à pied).

Un véritable circuit de ski dans un environnement de passages d’escalade, de canaux et de crêtes. De vraies montagnes, des descentes en poudreuse, des briefings, des photographes et attachés de presse dédiés. Compte tenu du parcours vers les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2032 à Milan, les organisateurs du Tour du Rutor estiment qu’il est encore plus nécessaire de donner aux jeunes la possibilité de concourir en toute sécurité sur un terrain naturel comme celui d’Arvier. montagnes et Valgrisenche. Une occasion unique d’identifier et de former les futurs champions de demain.

Le Millet Tour du Rutor Extrême, organisé par le ski club Corrado Gex à Arvier sous la direction technique de l’alpiniste et guide de montagne Marc Camandon, peut avoir lieu grâce à la contribution de la Région Autonome du Val d’Aoste, la commune d’Arvier. , La Thuile e di Valgrisenche bénéficie de la participation de nombreux sponsors privés.

Merci à : Millet Mountain (sponsor principal), Grivel, Garmin Outdoor Italy, ATK Bindings, CVA Energie, Consortium Producers et Tutela della Fontina DOP, Bentley SOA.

VALGRISENCHE MOITIE IDÉALE POUR LE SKI ET L’HÉLISKI

Le Millet Tour du Rutor Extrême confirme que la vallée de la Valgrisenche est un paradis pour les amateurs de ski alpinisme et d’héliski. Un véritable terrain de jeu naturel où vous pourrez vous lancer dans de longues descentes en neige fraîche. Il existe au moins quinze itinéraires de ski alpinisme faciles ou modérés qui peuvent être parcourus sans risque d’ici le mois de mai.

La promotion du territoire, des traditions et des produits a toujours été associée à l’événement, la manifestation sportive est un excellent volant promotionnel pour les vallées vierges et pour la région autonome du Val d’Aoste. Les villages d’Arvier, Valgrisenche et La Thuile peuvent être une destination idéale pour ceux qui aiment le tourisme écologiquement durable dans les montagnes, entre nature, tradition, gastronomie, vin et sport.

Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.