Un an de prison pour l’ancien Premier ministre français François Fillon pour « Penelopegate »

François Fillon. / Reuters

Un scandale politique a éclaté au milieu de la campagne électorale présidentielle de 2017, qui a mis fin aux ambitions présidentielles d’un politicien conservateur.

Lundi, la justice française a condamné le Premier ministre français François Fillon à un an de prison pour avoir employé fictivement sa femme, Penelope Fillon, comme assistante parlementaire lorsqu’il était député à l’Assemblée nationale. Un scandale politique a éclaté au milieu d’une campagne électorale présidentielle en 2017. « Penelopegate » a mis fin aux ambitions présidentielles d’un politicien conservateur.

Fillon (68 ans) a été condamné par la cour d’appel à quatre ans de prison dont un avec incarcération. L’ancien Premier ministre français a également été condamné à dix ans de récusation et à une amende de 375 000 euros.

Son épouse Penelope Fillon (66 ans) a été condamnée lundi à deux ans de prison et 375.000 euros d’amende, et Marc Joulaud, l’adjoint de Fillon comme suppléant, a été condamné à trois ans de prison avec sursis.

En janvier 2017, l’hebdomadaire Le Canard Enchaîné révélait que Penelope Fillon avait perçu un total de 612 000 € nets entre 1998 et 2013 pour l’adjoint adjoint de son mari puis son adjoint, alors même qu’elle n’avait jamais exercé le métier.

Le « Penelopegate » a marqué la fin de la longue carrière politique de Fillon, qui a été cinq fois député, ministre et Premier ministre Nicolas Sarkozy de 2007 à 2012.

Bien que l’homme politique conservateur ait commencé comme favori dans les sondages, il n’a pas réussi à se qualifier pour le second tour de l’élection présidentielle de 2017. Emmanuel Macron a finalement remporté l’élection.

Fillon, qui s’est depuis retiré de la vie politique française, a démissionné en février dernier des conseils d’administration de deux sociétés russes : la société pétrochimique Sibur et la société d’hydrocarbures Zarubezheft. Je prends cette décision après l’invasion russe de l’Ukraine.

Alaire Boivin

"Ninja typique de la télévision. Amoureux de la culture pop. Expert du Web. Fan d'alcool. Analyste en herbe. Amateur de bacon en général."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.