Un corps dans la rue, un SDF a appelé une ambulance. Ils ne pouvaient pas croire qui c’était – o2

anesthésié

il y a 5 mois

Un collègue a demandé de l’aide une fois. La victime s’est échappée et l’ambulancier enragé a menacé son ami d’arrestation pour avoir appelé une ambulance de manière injustifiée. J’ai aussi une fois demandé de l’aide à un homme menteur qui, de plus, n’avait pas deux doigts à la main et avait l’air blessé. Le visiteur, qui n’avait jamais réagi à aucune tentative de contact, guérit subitement et s’enfuit. Et je suis juste derrière lui, parce que qui va me croire ? L’oncle travaille dans les transports publics. Il dit que s’il devait appeler une ambulance pour chaque bosse dans la rue, les transports publics s’arrêteraient. Il ne réagit qu’en hiver, lorsque ce dormeur peut geler. Je n’ai aucune formation médicale, je ne sais pas si le menteur a eu une crise cardiaque, s’il est diabétique ou s’il est ivre ou défoncé ou s’il dort simplement et ne veut pas être dérangé. La loi polonaise est telle que si vous ne demandez pas d’aide, vous serez arrêté, mais si vous demandez de l’aide, ils vous menaceront également d’emprisonnement. Alors, quand vous voyez un homme allongé dans la rue, vous feriez mieux de… S’ÉCHAPPER ! La réglementation polonaise stipule également que j’ai le droit de veiller d’abord à ma propre sécurité. Et c’est ce que je fais ! Je protège ma vie de la vengeance des ambulanciers et du danger d’enlèvement et d’emprisonnement par l’État polonais.

Josée Perreault

"Introverti certifié. Fanatique d'Internet dévoué. Troublemaker subtilement charmant. Penseur."

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.