Verdon – les débuts de l’escalade sportive dans le court métrage de Keith Ladzinsky

Une courte œuvre « Les Gorges du Verdon – Les origines de l’escalade sportive » du réalisateur américain Keith Ladzinski, qui examine l’histoire de l’escalade sportive dans le Verdon, en France, à travers les yeux de François Guillot, Bruno Clément, Alan Carne, Matt Segal, Emily Harrington, Jonathan. Siegrist.

« Notre objectif était d’aller dans les Alpes l’été et de faire de belles ascensions en montagne. A cette époque, le Verdon ne se considérait même pas comme un endroit où grimper. Mais j’ai décidé de le vérifier à nouveau. »

Ces mots sont prononcés par François Guillot, un célèbre grimpeur et auteur français avec Joël Coqueugniot La demande, une des premières routes des gorges du Verdon. L’année était 1968 et cette ligne avec Les Enrages Patrice Bodin, Patrick Cordier, Lothar Mauch et Patrice Richard ont entamé une danse verticale qui n’a pas grand chose à voir avec.

Après l’âge d’or des années 70, les voies multidimensionnelles ouvertes par le bas avec des protections traditionnelles, l’introduction du vissage par le haut et l’utilisation systématique des vis dans les années 80, les planches lisses ont également été examinées, suivies par Les Spécialistes de Jean-Baptiste Tribout et ces immenses surplombs.

L’évolution continue aujourd’hui – et il y a quelques jours à peine, un reportage sur l’ADN 9c de Sébastien Bouin est paru, et pour nous plonger dans ce court métrage, Matt Segal, Emily Harrington, Jonathan Siegrist, ainsi que certains des plus grands protagonistes tels que comme François Guillot et Bruno Clément.

FORMULAIRE: Escalade dans les Gorges du Verdon

Partagez cet article




Célestine Marion

« Fan d'alcool incurable. Fier praticien du web. Joueur en herbe. Passionné de musique. Explorateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.